Vendredi 29 mai 2020 | Dernière mise à jour 01:57

Paris Florence Foresti interdit les téléphones à ses spectacles

Si vous avez réservé votre place pour voir l'humoriste sur scène, vous devrez laisser votre portable sous scellé.

La Française a opté pour un système de pochette qui se verrouille dès l'entrée dans la salle.

La Française a opté pour un système de pochette qui se verrouille dès l'entrée dans la salle. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Florence Foresti revient avec un nouveau one-woman-show, «Epilogue», qui se jouera du 5 novembre au 18 décembre au Paradis Latin, à Paris, puis du 26 au 31 décembre au Zénith de Paris.

Seulement, vous ne pourrez rien filmer. L’humoriste a fait savoir dans un communiqué qu’il faudra laisser son smartphone dans une pochette développée par la société Yondr qui se verrouillera dès l’entrée dans la salle, évitant ainsi les images pirates et les diffusions illicites de son spectacle sur Internet.

C’est la première artiste française à faire appel à ce dispositif déjà utilisé par plusieurs stars anglo-saxones dans leurs spectacles. L’humoriste américain Dave Chapelle et le rockeur Jack White se sont par exemple servis de ce procédé.

«À la fin du spectacle, toutes les pochettes seront déverrouillées et vous pourrez de nouveau utiliser votre téléphone. Toute personne utilisant un téléphone portable en salle sera invitée à quitter la salle», prévient également le communiqué.

Créé: 31.10.2018, 09h58

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.