Mercredi 21 août 2019 | Dernière mise à jour 00:34

Sculpture Vente record pour un Jeff Koons à New York

Un lapin de l'artiste Jeff Koons a été vendu 91,1 millions de dollars mercredi à New York, un record pour un artiste vivant.

Le «Rabbit» représente un moulage en acier d'un lapin gonflable.

Le «Rabbit» représente un moulage en acier d'un lapin gonflable. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une sculpture du plasticien américain Jeff Koons a été vendue mercredi 91,1 millions de dollars (91,8 millions de francs) lors d'enchères organisées par la maison Christie's à New York. Il s'agit d'un record pour un artiste vivant.

Le «Rabbit», qui représente un moulage en acier d'un lapin gonflable, a battu d'un souffle le tableau «Portrait of an Artist (Pool with Two Figures)» du peintre britannique David Hockney, qui avait atteint 90,3 millions de dollars mi-novembre, déjà chez Christie's à New York.

La sculpture star de la vente de printemps de Christie's, a été adjugée 80 millions de dollars, soit le même prix au marteau que la toile de Hockney, mais a battu le record en ajoutant commission et frais, avec un prix final de 91,075 millions de dollars. Fait rare pour une oeuvre de ce prix, ce lapin a été adjugé à une personne se trouvant dans la salle.

Pièce «la plus importante» de Koons

Le plasticien de 64 ans a ainsi récupéré le record qu'il détenait avant d'être brièvement détrôné par David Hockney. Son «Balloon Dog (Orange)», vendu 58,4 millions de dollars en 2013, avait tenu cinq ans.

Le «Rabbit», qui fait partie d'une série de trois effectuée par Jeff Koons en 1986, est l'une des oeuvres les plus connues de l'artiste, qui a bousculé les conventions du monde des arts.

Haut de 104 cm, il est issu de la collection de S.I. Newhouse, l'ancien patron du groupe de presse Condé Nast décédé en 2017, qui comprend les magazines Vanity Fair, Vogue et The New Yorker.

Pour Alexander Rotter, président de l'après-guerre et de l'art contemporain chez Christie's à New York, «Rabbit» est «la pièce la plus importante de Jeff Koons», avait-il expliqué lors de la présentation des enchères. «J'irais même plus loin, c'est la sculpture la plus importante de la seconde moitié du XXe siècle», avait-il ajouté. «C'est la fin de la sculpture. C'est l'anti-David, comme je l'appelle», disait-il, en référence au chef d'oeuvre de Michel-Ange (1501-04). (afp/nxp)

Créé: 16.05.2019, 02h36

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.