Samedi 19 octobre 2019 | Dernière mise à jour 09:15

Jeu vidéo À quoi tu joues ce week-end? «Ghost Recon Breakpoint»

Pas d'«Assassin's Creed» cette année pour Ubisoft mais un gros jeu en monde ouvert dans lequel les durs, les balafrés se font des bobos.

La bande-annonce de «Ghost Recon Breakpoint».
Vidéo: Ubisoft

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un seul titre aura retenu notre attention cette semaine, mais on reconnaîtra que c'est plutôt du lourd. Il s'agit en effet à la fois de la suite de «Ghost Recon Wildlands» et d'un nouveau jeu en monde ouvert conçu par Ubisoft, un éditeur qui n'en est pas à son premier essai en la matière.

On oublie la Bolivie et ses cartels de drogue, place à une immense île imaginaire devenue laboratoire des mondes de demain sous la gouverne d'un patron high-tech de la trempe d'Elon Musk. Seulement, après des années de transformations et d'expériences, quelques chose s'est passé. L'île a coupé toutes communications avec le monde extérieur. Du coup, Oncle Sam envoie ses meilleures éléments, les fameux Ghosts inventés par Tom Clancy, pour renifler l'embrouille.

Et paf! L'accident bête

A peine arrivée au-dessus des terres, l’escadrille héliportée est attaquée et les appareils se répartissent façon puzzle aux quatre coins de l'île. Le héros, du moins celui qu'on incarne, est l'un des survivants. Il choit, il est blessé, il se soigne, il peut courir à nouveau. C'est merveilleux ce que l'on peut faire avec des bandages ou une seringue dans un jeu vidéo.

Au stade auquel nous nous trouvons, on a eu l'occasion d'admirer la beauté des environnements mais aussi de belles inégalités de traitement du physique des personnages, la modélisation des visages surtout. On a découvert l'arborescence qui permettent d'améliorer et de personnaliser les capacités des personnages. Aussi un hub à la «Destiny» dans lequel les joueurs en ligne vaquent, vivent leur vie ou s'associent en équipe. Autant d'éléments picorés ça et là et qui font dire à certains: «Mais ou sont nos «Ghost Recon» d'antan?»

L'intelligence artificielle de nos adversaires nous a fait regretter celle découverte et appréciée dans «The Division 2». De plus, pas du tout intéressé par l'aspect «prend soins de tes petits bobos», on a été soulagé de trouver un moyen de minimiser ce nouvel élément de gameplay.

Besoin de vitamines?

En revanche, nous ne nous sommes pas encore fait une opinion sur la tonne de microtransactions intégrées au jeu, pas seulement cosmétiques mais aussi pour «gagner du temps». A notre stade de la partie, nous n'avons pas eu l'impression que le gameplay a été gravement altéré ou rendu fastidieux au point de rendre quasi indispensables ces «boosters» payants. Mais force est de constater que le ver est dans le fruit et que la vigilance est de rigueur.

Ce week-end, on tentera de constituer une petite équipe afin de vérifier si, comme à son habitude, «Ghost Recon» c'est plus drôle à plusieurs.

JChC

Ghost Recon Breakpoint. Ubisoft. Testé sur Xbox One X. Disponible sur PC, PS4 et Xbox One.

Créé: 05.10.2019, 16h35


Sondage

Elections fédérales: allez-vous voter?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.