Mercredi 16 janvier 2019 | Dernière mise à jour 15:40

Télévision «L'image compte énormément»

Cristina Cordula, la styliste la plus déjantée des chaînes françaises, revient avec une émission où elle juge les achats de vêtements de cinq candidates chaque semaine. Elle livre aussi ses conseils et ses astuces.

Dans «Les reines du shopping», cinq femmes doivent concocter
le meilleur look avec un thème imposé et un budget limité.

Dans «Les reines du shopping», cinq femmes doivent concocter le meilleur look avec un thème imposé et un budget limité. Image: Marianne Rosenstiehl/M6

Les basiques selon Cristina

Pour la styliste brésilienne, avant d’investir dans des vêtements de saison qui se démoderont très rapidement,
il faut faire entrer des classiques dans sa garde-robe. Ces pièces sont la garantie de tenues sans faux pas.

Un jean: «Il faut le choisir adapté à sa morphologie. Ce n’est pas parce que le jean slim est à la mode qu’il convient à tout le monde.»

Un blazer: «Cintré ou non, court ou plus long, en fonction de ses atouts et défauts.»

Une blouse blanche: «Peut faire un look élégant ou alors plus détendu.»

Un pantalon classique bien coupé: «Idéal pour le travail ou les rendez-vous importants.»

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Attendez un moment, l’ingénieur du son doit faire ses réglages.» Avoir Cristina Cordula au bout du fil, c’est toute une histoire. La styliste brésilienne est actuellement en tournage pour trois émissions à la fois. Elle enchaîne les préparations, les enregistrements et les interviews, sans oublier les consultations privées dans son agence de conseil en image. Son agenda est surchargé, mais cela n’est pas pour déplaire à cette hyperactive.

A partir de lundi prochain, Cristina Cordula présentera sur M6 le premier numéro de sa nouvelle émission, où il sera évidemment encore une fois question de mode. Dans «Les reines du shopping», cinq femmes devront relever un défi avec un thème imposé et un budget limité. Celle qui se sera concoctée le look le plus réussi repartira avec 1000 euros.

Vous animez trois émissions consacrées à la mode. N’avez-vous pas peurde lasser le public?

Non, car les angles sont très différents. Dans «Nouveau look pour une nouvelle vie», le but est d’améliorer l’image d’une personne pour que celle-ci ait plus confiance en elle. Dans «Magnifique», je donne des informations sur les tendances mode et beauté et, dans «Les Reines du shopping», il s’agit d’un concours très amusant avec des femmes qui aiment déjà la mode et les vêtements.

En quoi cette émission peut aider les téléspectateurs?

Car les thèmes imposés, comme le mariage de sa meilleure amie ou un entretien d’embauche, sont des situations que chacune peut vivre dans la vie réelle. Je constate que trop souvent les choix pour ces situations sont hors sujet, à savoir trop ou pas assez habillés. Mon but est de donner des conseils par rapport aux choix des candidates sans les critiquer pour autant.

Quelles sont les erreurs les plus fréquentes que vous voyez?

Le manque de connaissance de soi. Parfois, il y a des choses très jolies sur les mannequins mais qui ne flattent pas sa propre morphologie. Il est important de savoir si on a des épaules, des hanches, des seins afin de dissimuler ce qui doit l’être et mettre en évidence ses atouts.

Et les couleurs?

Dans mon agence, lors d’un rendez-vous, je commence avec la colorimétrie, pour que les gens se rendent compte de ce qui leur va. Moi, par exemple, avec un gris, je parais fade. Une fois qu’on a compris quelles sont ses couleurs, il est plus simple de faire les bons choix. Mais pas plus de trois couleurs à la fois, sinon, c’est l’effet perroquet assuré!

Quel est l’accueil du public par rapport à vos conseils?

Quand j’ai ouvert mon agence de conseil en image en 2002, le sujet était un peu tabou, personne n’aimait recevoir des conseils sur son look. Aujourd’hui, c’est plus facile. Les gens ont besoin de ce genre de conseils, personne n’est né avec la science infuse. De plus, dans notre société, l’image compte énormément. Plus que jamais, même. Par conséquent, si une personne dégage une image peu flatteuse, elle aura de la peine à trouver un travail ou un amoureux.

Vos expressions très imagées et votre exclamation «ma chérie» sont votre marque de fabrique.

Je suis pareille dans la vie de tous les jours. Au début, je ne comprenais pas pourquoi mes expressions faisaient rire. J’ai compris que je traduisais en français des expressions brésiliennes ou anglaises. Par exemple, «ma chérie», c’est «my darling», sauf qu’ici les gens ne sont pas habitués. Ça me va bien, ça traduit mes racines brésiliennes. Mais ce que les gens ne savent pas forcément, c’est que je suis en fait psychorigide au travail!

«Les reines du shopping», à partir du lundi 10 juin à 16 h 25, sur M6.(Le Matin)

Créé: 03.06.2013, 14h06

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.