Lundi 19 novembre 2018 | Dernière mise à jour 14:34

Mode Serge Ruffieux quitte la direction artistique de Carven

La maison de couture française Carven, en difficulté financière, a annoncé le départ de son directeur artistique, le Vaudois Serge Ruffieux.

Serge Ruffieux est originaire de la vallée de Joux

Serge Ruffieux est originaire de la vallée de Joux Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«La Maison Carven annonce le départ de Serge Ruffieux, directeur de la création depuis février 2017 en charge des collections femme et accessoires depuis trois saisons, et le remercie pour l'ensemble de sa contribution créative à la marque», a annoncé lundi la maison de couture française Carven. Le groupe français est en difficulté financière.

Le Vaudois Serge Ruffieux était l'ancien bras droit de Sonia Rykiel et ex-codirecteur artistique chez Christian Dior.

Le groupe chinois Icicle

La maison fondée en 1945 a été placée en mai sous sauvegarde, une procédure semblable au redressement judiciaire. En octobre, le groupe chinois Icicle a été désigné par le tribunal de commerce de Paris pour la reprendre.

Carven, qui compte une centaine de salariés, avait été rachetée en 2016, via sa holding Beranger, par le hongkongais Bluebell, qui détient deux tiers du groupe.

Fondée à la Libération par Marie-Louise Carven - décédée à 105 ans en 2015-, la marque incarnait alors le chic insouciant de l'après-guerre.

Des vêtements haut de gamme

Elle est ensuite tombée dans l'oubli pendant plusieurs décennies avant de rebondir sous la houlette de Guillaume Henry, directeur artistique entre 2009 et 2014. Une relance que ses successeurs n'ont pas réussi à pérenniser.

Icicle, qui propose des vêtements haut de gamme en matières et teintures naturelles, a mis plusieurs millions d'euros sur la table pour relancer Carven et reprend la quasi-totalité des salariés.

Ces dernières années, nombre de maisons historiques ont été relancées après de gros passages à vide: aux côtés des géants Balmain et Balenciaga qui ont signé une renaissance fulgurante, de plus petites marques sont revenues sur le devant de la scène, comme Schiaparelli, Poiret ou Vionnet. (afp/nxp)

Créé: 05.11.2018, 13h34

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.