Mardi 11 décembre 2018 | Dernière mise à jour 09:25

Christine and the Queens Appelez-la Chris désormais!

La chanteuse française revient après deux ans de silence avec un nouveau look et un pseudo «avec encore moins de genre».

Christine and The Queens chante sous le pseudo Chris depuis la sortie de son nouveau single «Damn, dis-moi» le 17 mai 2018.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Fini Christine and The Queens: l'artiste de 29 ans laisse tomber la partie féminine de son prénom et ses acolytes, les «Queens». En vue de la sortie de son deuxième album à la rentrée, la chanteuse française, Héloïse Letissier de son vrai nom, a changé de pseudo, mais aussi de look. Son ancien nom est même tracé sur son site officiel, tout comme sur les affiches de sa tournée qui s'arrêtera à l'Arena de Genève le 11 décembre 2018.

«Je suis devenue une femme puissante»

En attendant le nouvel opus, elle présente «Damn, dis-moi», un premier extrait featuring Dâm-Funk. Et s'est confiée sur RTL: «Il va falloir s’habituer à m'appeler Chris. Ce cycle qui s'ouvre avec ce nouveau titre et ce deuxième album, il est celui de l'évolution du personnage. Chris c'est un surnom avec encore moins de genre, avec encore moins de manière. C'est une façon très rapide d'appeler une petite canaille aussi.» Chris explique avoir dessiné les contours de ce nouveau projet pendant sa première tournée, il y a deux ans pour l'album «Chaleur humaine»: «Ça a été assez logique. Sur les scènes avec mon premier album, je commençais à voir de quoi serait fait le deuxième. Sur scène, je suis devenue une femme athlète, une femme patronne, une femme puissante.» Sur Europe 1, la Française a encore précisé: «Ce n'est pas une mue à la Bowie: de Christine à Chris, il y a juste quelque chose qui se simplifie ou se densifie. (...) Chris, c'est aussi l'idée d'explorer des fictions masculines en étant une femme. Pour ça, j'étais très inspirée par la Madonna des années 1990 : la macho aux seins coniques.»

Alors à quoi ressemblera l'album dont «Damn, dis-moi» donne le ton? «Le son est clairement inspiré par le G-funk. Ça a été une des grosses inspirations pour le deuxième album. Plus de testostérone, plus de sueur, plus de rythme, mais on reste dans le minimalisme», détaille Chris sur RTL. «Je suis allée chercher un acteur historique du G-Funk pour qu'il soit avec moi sur ce titre. Il s'appelle Dâm-Funk, je suis une grande fan de son travail». Parmi ses influences, Chris qui parle de réinvention personnelle pour ce disque, cite Michael Jackson, Eminem ou Madonna.

(Le Matin)

Créé: 19.05.2018, 14h34

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.