Jeudi 21 juin 2018 | Dernière mise à jour 23:42

Polémique Bertrand Cantat met fin à sa tournée

Bertrand Cantat a décidé d'annuler ses deux derniers concerts face aux protestations d'associations féministes.

Image d'archive.

Image d'archive. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le chanteur français Bertrand Cantat, condamné pour la mort en 2003 de sa compagne Marie Trintignant, a mis fin lundi à sa première tournée en solo. Face à la contestation menée par des associations féministes, il a décidé d'annuler les deux derniers concerts.

«Après 27 concerts devant 35'500 personnes, la tournée (...) s'est terminée hier soir à Bruxelles», a indiqué sur sa page Facebook officielle le chanteur.

Reparti sur les routes en mars pour défendre l'album «Amor Fati», le premier sorti sous son nom, le chanteur devait être sur scène fin décembre à Pau puis Bordeaux, dans le sud-ouest de la France. Mais dimanche soir, à Bruxelles, il avait évoqué devant le public «la dernière date de la tournée. Sans doute, la dernière tout court», laissant planer le doute sur ses intentions.

Manifestation à Lausanne

Lundi, le chanteur a tranché, mettant fin à plusieurs mois de polémiques sur son droit à apparaître sur scène, le poussant notamment à annuler les festivals d'été. Les premiers concerts ont ainsi déchaîné les passions, avec manifestations devant les salles et invectives.

A la mi-mars à Grenoble, il avait été accueilli aux cris d'«assassin!». Une cinquantaine de personnes avaient manifesté à Lausanne lors de son premier concert aux Docks, dénonçant la banalisation de la violence faite aux femmes.

Libéré en 2007 après avoir purgé plus de la moitié de sa peine de huit ans, le chanteur a progressivement repris son activité artistique à partir de 2010. Malgré le succès de la tournée avec la formation Détroit il y a quatre ans, la sortie de son album solo, fin 2017, s'est faite sur fond de polémique, à la suite d'une couverture du magazine Les Inrocks parue en pleine tempête Weinstein. (ats/nxp)

Créé: 12.06.2018, 00h31

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Powered by wingit

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Les plus partagés Loisirs