Mercredi 18 septembre 2019 | Dernière mise à jour 04:35

Le Noirmont (JU) Le Chant du Gros a attiré plus de 40'000 personnes

Les organisateurs ont dressé un bilan «plus que positif» de cette 28e édition qui a joué à guichets fermés les vendredi et samedi soirs.

De plus en plus de festivaliers extérieurs à l'Arc jurassien font le déplacement pour assister aux concerts. Photo d'illustration

De plus en plus de festivaliers extérieurs à l'Arc jurassien font le déplacement pour assister aux concerts. Photo d'illustration Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Plus de 40'000 personnes ont fréquenté la 28e édition du Chant du Gros qui s'est tenue de jeudi à samedi au Noirmont (JU). La manifestation, qui se déroule à 1000 mètres d'altitude dans les Franches-Montagnes, a joué à guichets fermés les vendredi et samedi soirs.

«Plus que positif»

Dans un communiqué publié samedi soir, les organisateurs dressent ainsi un bilan «plus que positif». Aucun incident n'a été signalé. A l'affiche de cette 28e édition très francophone, il y avait notamment Pascal Obispo, Marc Lavoine, Zaz ou encore Maître Gims.

Les festivaliers ont aussi pu écouter des artistes anglophones comme l'ex-leader du groupe Supertramp Roger Hodgson et The Dire Straits Expérience qui reprend les chansons du groupe anglais. Samedi, «un nombre record d'enfants» sont venus assister notamment aux concerts de Junior Tshaka et Gims.

1650 bénévoles

De plus en plus de festivaliers extérieurs à l'Arc jurassien font le déplacement pour assister aux concerts. L'an dernier, environ 42'000 spectateurs avaient fait le déplacement dans les Franches-Montagnes.

Cette année quelque 1650 bénévoles ont oeuvré au bon fonctionnement de la manifestation. Le budget de cette 28e édition était d'environ 2,7 millions de francs. La prochaine édition aura lieu du 3 au 5 septembre 2020, annoncent les organisateurs.

Le festival doit son nom à un paysan aujourd'hui décédé. Surnommé «Le Gros Louis», cette figure du Noirmont avait accepté de mettre, en 1992, un champ à disposition d'un groupe de copains qui voulaient lancer un festival. La première édition avait attiré 200 personnes. (ats/nxp)

Créé: 07.09.2019, 21h49

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.