Samedi 21 septembre 2019 | Dernière mise à jour 21:05

France La chanteuse Joan Baez refoulée à l'entrée du club

L'icône du folk s'est vu refuser l'entrée d'une boîte de nuit parisienne par le videur en raison de ses chaussures, jugées «trop légères».

La chanteuse a fait part de ses mésaventures sur Twitter.

La chanteuse a fait part de ses mésaventures sur Twitter. Image: Archives/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

On a beau être une icône du folk, on peut avoir du mal à entrer en boîte, comme n'importe quel quidam: c'est la mésaventure survenue jeudi soir à la chanteuse américaine Joan Baez, refoulée d'un club parisien, qui s'est ensuite excusé.

Chaussures en cause

«Devinez quoi? J'étais avec un ami après mon 8e Olympia. On voulait aller danser au très chic Pachamama à Bastille, mais on nous a refusé l'entrée à cause de mes chaussures», a affirmé sur son compte Twitter la chanteuse de folk, photo des chaussures à l'appui. «Pour une fois que je portais des chaussures», a ajouté la chanteuse très «peace and love», qui effectue actuellement sa tournée d'adieux à la scène baptisée «Fare thee well». Elle sera encore sur la scène de l'Olympia samedi et dimanche.

Plates excuses du club

«Nous sommes sincèrement désolés et tenons à présenter toutes nos excuses à madame Joan Baez suite au désagrément qu'elle a rencontré hier soir, avec le portier qui lui a refusé l'accès de l'établissement», a répondu le club parisien. Celui-ci a ajouté que «le portier ne s'attendait pas à voir arriver cette immense artiste aux alentours, sa venue n'ayant pas été annoncée au préalable».

«Il n'a pas reconnu Madame Joan Baez», a insisté vendredi la direction du Pachamama dans un communiqué, avant de réinviter la chanteuse «lors d'un prochain passage à Paris». «Nous partageons les valeurs de paix et d'amour que véhicule cette icône de la musique mais de la même manière, nous ne sommes que des humains, avec le pourcentage d'erreur parfois qui les caractérise», ajoute-t-il. Un communiqué qui se termine par le slogan : «Peace & Love».

La chanteuse a ensuite répondu au club. Assurant «ne pas être en colère», elle a néanmoins ajouté que ce ne serait «pas juste» de venir danser au Pachamama par rapport à quelqu'un qui aurait été «dans ses chaussures» sans être connu.

Le célèbre tube «Here's to you, Nicola and Bart»

(ats/nxp)

Créé: 15.06.2018, 20h23

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.