Dimanche 29 mars 2020 | Dernière mise à jour 11:07

Cully «J'ai été contactée des milliers de fois avant d'accepter «The Voice»

Le Cully Jazz Festival débute ce vendredi 5 avril. Coup de coeur pour la chanteuse et violoncelliste Ana Carla Maza, à voir en concert en Lavaux mais aussi sur TF1.

Ana Carla Maza est la fille du célèbre pianiste chilien Carlos Maza et de la guitariste cubaine Mirza Sierra. Elle sera au Temple le 10 avril pour deux concerts.

Ana Carla Maza est la fille du célèbre pianiste chilien Carlos Maza et de la guitariste cubaine Mirza Sierra. Elle sera au Temple le 10 avril pour deux concerts. Image: D. Souse

Cully Jazz Festival, du 5 au 13 avril 2019.
Billetterie: cullyjazz.ch, bureau du festival à Cully, Fnac et Starticket.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Elle a 23 ans, est la fille d'un célèbre pianiste chilien (Carlos Maza) et d'une guitariste cubaine (Mirza Sierra) et a réussi les auditions à l'aveugle il y a quelques semaines de «The Voice» sur TF1. Ana Carla Maza revisitera seule avec son violoncelle les rythmes latino-américains le mercredi 10 avril au Cully Jazz Festival lors deux concerts, l'un à 14 h pour les enfants, l'autre à 21 h. La jeune femme nous a répondu au téléphone en français avec un charmant accent hispanique.

Ana Carla Maza, vos parents sont des musiciens reconnus. On imagine que votre voie était toute tracée...

Oui, à la maison, il y a toujous eu des musiciens, des peintres, des poètes. Mon premier souvenir, c'est d'entendre la musique de mon père le matin. C'était un réveil rempli de bonheur pour la journée. Vers 3, 4 ans, j'ai commencé à chanter dans la chorale d'enfants de ma mère. À 5 ans, mon père m'a fait participer à l'enregistrement de son album «Fidelidad» à Cuba et il m'a toujours transmis sa passion mais aussi l'exigence.

Votre père vous a d'ailleurs très tôt emmenée en tournée avec lui.

J'ai commencé à tourner à Cuba en bus avec la chorale de ma mère, donc depuis toute petite j'étais entourée de chanteurs. À 10 ans, j'ai fait mes débuts sur scène au festival international de jazz à La Havane sur l'invitation de mon père.

Votre truc, c'est le violoncelle. Pourquoi ne pas avoir choisi le piano comme papa ou la guitare comme maman?

Je sais aussi en jouer! J'ai étudié le piano avec la fille de Bebo Valdés. C'est avec elle que j'ai appris la polyrythmique cubaine et le solfège. Ce qui est très intéressant au conservatoire à Cuba c'est qu'on y étudie aussi bien la musique classique que la musique populaire. Et ce sont mes parents qui m'ont initié au violoncelle. Cela a été une évidence pour moi quand j'ai touché cet instrument pour la première fois, et c'était mieux pour jouer en famille (ndlr.: sa sœur, Camila, joue du violon).

Vous donnerez deux concerts à Cully le 10 avril. Décrivez-nous ce que vous prévoyez lors du premier pour les enfants de 6 à 12 ans.

Ce que j'aime beaucoup avec la musique et ce que je défends chez elle, c'est qu'elle n'a pas de frontière. Moi, je viens avec ma voix, mon violoncelle et mes histoires de vie, seulement. Je n'ai pas de pédale, pas de looper, pas d'effets. J'essaie toujours de défendre mes racines acoustiques et je joue parfois de manière différente pour les enfants que pour les adultes car ils ont une approche de la musique plus sensible, ils s'attachent presque à chaque détail. Après le concert, je parlerai de l'expérience du voyage et j'aimerais les encourager à réaliser leurs rêves.

Et que peut-on attendre de votre concert du soir?

J'aimerais inviter le public à un voyage imaginaire vers l'Amérique latine. Chaque chanson est inspirée d'un rythme et le tout est influencé par la chanson française, les mélodies jazz et pop. L'archet prend une place importante dans le concert, il n'y a pas que le pizzicato. Je développe de nouveaux modes de jeu.

Que pensez-vous ramener avec vous de votre passage à Cully?

Déjà, je suis très reconnaissante d'avoir été invitée, et le fait que ce soit dans un Temple, cela va rendre la soirée magique. Et c'est sûr que de venir à Cully où il y a plein de grands artistes d'autres univers ainsi qu'un lac ça m'inspirera. D'ailleurs, je viendrai un jour avant pour assister à d'autres concerts et profiter du festival.

Vous participez en ce moment à «The Voice» en France. C'est votre premier télé-crochet?

Oui, c'est le premier et j'étais très contente parce que, encore une fois, y participer c'est aller au-delà des frontières. Je ne suis pas quelqu'un qui aime rester tranquille, je suis très curieuse, j'aime expérimenter et «The Voice» est une belle aventure car j'ai dû pousser ma voix plus loin que ce que j'imaginais.

Qui vous a inscrite?

C'est la production qui m'a contactée des milliers de fois! (Rires.) Ils ont tout fait pour que je vienne et je suis très contente. Faire une émission de télé ce n'est pas du tout la même chose que de faire un concert. Il faut travailler d'une autre manière, et ça m'a beaucoup apporté.

On n'a pour l'instant vu que votre premier passage. Quand sera le deuxième?

Ce samedi 6 avril. Vous allez voir que j'ai préparé des surprises: je chante, je joue du violoncelle mais je danse aussi avec. C'est un risque que j'ai eu envie de prendre.

Pourquoi avoir repris «Diamonds» de Rihanna lors des auditions?

Parce que pour moi c'est un chant d'espoir de vie. Mes chansons parlent aussi de ça et toujours du fait de garder le soleil cubain dans le cœur.

Créé: 04.04.2019, 17h29

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.