Dimanche 24 septembre 2017 | Dernière mise à jour 02:29

Festival «On est mariés musicalement»

Le duo américano-lausannois MADDAM offrira sa lumineuse folie samedi au For Noise. Rencontre à l’aube d’un premier album


Tout a été très vite artistiquement parlant entre Madafi Pierre et Roccobelly. Faites un tour sur la page Facebook de MADDAM! (Image: SEDRIK NEMETH)

PROGRAMME DU FOR NOISE

JEUDI
GRANDE SCÈNE
Ought
Mini Mansions
FFS

ABRAXAS
Don’t Kill The Beast, Mark Berube, Loreley & Me, Urban Junior

DEMOVIE SALON
Labrador City, Great Mountain Fire, Klaus Johann Grobe

VENDREDI
GRANDE SCÈNE
Owen Pallett
Jungle
Ride
Black Strobe

ABRAXAS
Le Roi Angus, LEON, MellaNoisEscape), Ølten

DEMOVIE SALON
Schwarz, Fai Baba), FlexFab

SAMEDI

GRANDE SCÈNE
Isaac Delusion
Dan Deacon
Róisín Murphy
Young Fathers

ABRAXAS
Pandour), Cristallin), KnoR, Cycle Opérant

DEMOVIE SALON
Kid Francescoli, Husbands, MADDAM (23 h 30)


Infos et billetterie: www.fornoise.com

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

En descendant les escaliers bariolés qui nous mènent au A.K.A. Studio, à Lausanne, l’ambiance est vite posée avec ce flot de fous rires que l’on entend. C’est que le binôme de MADDAM, la chanteuse américaine de 35 ans Madafi Pierre et le rappeur producteur lausannois de 41 ans Roccobelly, est à l’image des lieux: espiègle et bigarré.

Ces deux-là se rencontrent fin 2014 sur le projet «One Track Live» de Laurent Biollay – un autre musicien lausannois – et ont un bon «feeling». Par la suite, Roccobelly invite Madafi dans son studio. Ils écoutent des sons et se retrouvent. Lui adore sa voix, elle, ses compositions. Ils enregistrent un premier morceau et «très naturellement», l’aventure electro-funk-retrofuturistic-pop MADDAM démarre. Interview croisée.

Pourquoi ce nom?
Roccobelly. – C’est Madafi qui a eu l’idée! Madafi Pierre. – Il y a un bout de mon prénom et certains de mes amis en Suisse me surnomment «Madame Pierre». Et pour le sens de «Mad» et «Dam’» en anglais qui signifient un peu fou. (Rires.) Mais on voulait surtout quelque chose qui soit classe et qui claque!

Vous êtes un vrai duo, ou c’est une chanteuse et un producteur?
R. – On y voit vraiment un duo. Oui, elle chante et je produis, mais on se rejoint vraiment sur l’art en général. On est passionnés de ciné, de théâtre, de peinture, de photo, de mode et évidemment de musique, nous en parlons beaucoup. C’est au-delà d’une collaboration musicale, on voit MADDAM comme un concept artistique.

M. P. – Pour moi, c’est un duo, parce que je me vois faire ça avec personne d’autre. On a une vraie fusion intellectuelle, artistique et spirituelle. C’est naturel. Comme deux amoureux, même si on n’est pas en couple. On est mariés musicalement!

Roccobelly, vous venez d’un hip-hop assez provoc, et vous Madafi plutôt de la house et du funk. Que vous apporte ce projet?
R. – Si on regarde ma trajectoire, oui j’ai été provocateur au début, j’ai abordé mon personnage d’une manière théâtrale, mais par la suite j’ai bossé sur des projets plus posés et accessibles. J’ai toujours été producteur, c’est une suite naturelle.

M. P. – Dans la vie, il y a différents chapitres. Je viens de Miami, j’ai vécu à New York, fais un Master en anthropologie à Neuchâtel et sorti plusieurs albums. Maintenant, je suis dans le chapitre où j’ai envie de partager ma créativité et mon côté «eighties kids» avec quelqu’un.

«SuperWomanHumanAlien» est un tube en puissance. Quels sont les retours que vous en avez?
R. – Les gens sont plutôt enthousiastes. Il était en rotation sur Couleur 3. Beaucoup nous disent que c’est une bombe. Une copine comédienne qui était à l’autre bout du monde m’a appelé pour me dire qu’elle le trouvait fou et qu’elle l’écoutait en boucle!

C’est le photographe Xavier Lambours qui a réalisé le clip de «Today». Racontez-nous.
R. – C’est grâce à Thomas (ndlr: Gloor, le boss du A.K.A. Studio). Son père est attaché de presse au Festival de Locarno et il y va depuis qu’il est enfant. Comme Xavier Lambours y a été photographe officiel pendant des années, il a fait part à Thomas, en 2014, de son envie de faire de la vidéo. Ce dernier lui a parlé de nous, Lambours a aimé notre duo, on s’est rencontrés, le feeling est passé et on a tourné ce clip ici en deux jours!

Quand sortira votre premier album, «Mind Twerking»?
R. – A la fin de l’automne. On est autoproduits et on finance le projet à trois. Madafi, moi-même et Thomas. Après, elle chante et écrit, je produis la musique et Thomas mixe. Ensuite, on partira le présenter aux États-Unis.

Aux États-Unis?
M. P. – Oui, on est en train de confirmer des dates. Sur la côte est en premier et sur la côte ouest ensuite. On gardera le nom de notre tournée «First Impression». Comme je me suis déjà produit là-bas en solo, ça présentera vraiment le projet MADDAM et pas un «Madafi featuring Roccobelly».

R. – Ce sera pour le printemps de l’année prochaine.

A quoi ressemble MADDAM sur scène?
R. – On propose quelque chose dans l’esprit cabaret! Par la suite, on aimerait un batteur et des choristes. Mais, pour l’instant, c’est Madafi au micro et moi à la console.

M. P. – Et mon tambourin, c’est important! (Rires.)

Donc vous n’êtes que les deux?
M. P. – Oui, mais vous allez sentir comme un esprit New York et Berlin années 1980-90!

R.: Juste. Mais, au For Noise, on aura une surprise!

(Le Matin)

Créé: 20.08.2015, 11h21


Sondage

Faut-il subventionner les éleveurs qui laissent pousser les cornes aux vaches?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.