Samedi 19 octobre 2019 | Dernière mise à jour 13:47

Nouveau Montreux a sa maison du jazz

Le Club déménagera au Petit Palais et doublera sa capacité de 300 à 600 places. Focus sur cinq artistes à ne pas rater dans ce bel écrin.

52e Montreux Jazz Festival du 29 juin au 14 juillet 2018.
Toutes les infos: www.montreux- jazzfestival.com

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un haut plafond, une scène formant un demi-cercle, de belles nappes blanches: c’est le nouveau Montreux Jazz Club. La troisième salle payante du festival, ouverte en 2013, fera une rocade avec le Strobe Klub, du 2M2C au Petit Palais, passant ainsi de 300 à 600 places, toutes assises. Cela permettra d’inviter des artistes de plus grande envergure, expliquent les organisateurs. Mais aussi de convier ceux qui viennent en nombre, tel Matthew Herbert avec son Brexit Big Band, le samedi 30 juin. Ce qui n’empêchera pas le festival d’y programmer des concerts plus intimistes, comme celui de Selah Sue en acoustique, le mardi 3 juillet.

Ce n’est pas tout: ce déménagement amène également davantage de cohérence. Si le Petit Palais accueillait déjà les workshops, il en fera de même avec les participants à la Montreux Jazz Academy, en deuxième semaine. Il sera aussi le lieu des concerts des Talent Awards et des jams de fin de soirée, devenant ainsi la «House of Jazz», dont voici cinq moments forts.

Créé: 24.05.2018, 09h56


Sondage

Elections fédérales: allez-vous voter?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.