Mercredi 27 mai 2020 | Dernière mise à jour 00:33

Chanson Le musicien guinéen Mory Kanté est décédé

L'auteur de« Yéké Yéké», surnommé le griot électrique, s'est éteint à l'âge de 70 ans, annonce son fils.

Mory Kanté a succombé à une longue maladie.

Mory Kanté a succombé à une longue maladie. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le chanteur et musicien guinéen Mory Kanté, connu pour le tube planétaire «Yéké yéké» dans les années 1980, est décédé vendredi à l'âge de 70 ans dans un hôpital de Conakry, a annoncé son fils Balla Kanté à un correspondant de l'AFP.

Mory Kanté, surnommé le «griot électrique», a contribué à populariser la musique africaine et guinéenne à travers le monde. «Yéké Yéké», sorti en 1987, s'est vendu à des millions d'exemplaires et a atteint les sommets des hit-parades dans de nombreux pays.

Mory Kanté s'est éteint «vers 9H45 ce matin à l'hôpital sino-guinéen», a dit son fils. «Il souffrait de maladies chroniques et voyageait souvent en France pour des soins, mais avec le coronavirus ce n'était plus possible», a-t-il ajouté. «On a vu son état se dégrader rapidement, mais j'étais surpris quand même car il avait déjà traversé des moments bien pires», a-t-il dit. Il laisse «un héritage immense pour la culture, trop vaste pour qu’on puisse tout citer» selon son fils.

(AFP/Le Matin)

Créé: 22.05.2020, 15h03

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.