Mardi 17 septembre 2019 | Dernière mise à jour 11:47

Show On y était: Taylor Swift a secoué l'Olympia!

La chanteuse de 29 ans a donné lundi 9 septembre son premier concert en France depuis 2011. Un show réussi et millimétré qui a été marqué par une demande en mariage.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«J'ai attendu ce moment depuis tellement longtemps!» s'exclame Taylor Swift dès son arrivée sur la scène de l'Olympia, à Paris. Ce lundi 9 septembre, la chanteuse de 29 ans débarque aux alentours de 21h pour offrir un showcase d’exception où 2000 personnes bouillent d'impatience de la revoir. Cela fait huit ans qu’elle n’a pas donné de concert en France. A cette période, elle était loin d'être la superstar qui a remporté 481 récompenses et vendu plus de 50 millions d'albums.

A peine sur place, on fait face au phénomène. Des médias du monde entier ainsi que des fans de Norvège, d'Australie, des Philippines ou encore de Suisse se sont déplacés. «Il y a 37 pays différents réunis ce soir», explique-t-elle avant de préciser: «J’ai voulu organiser quelque chose de différent pour chanter mes anciennes comme mes nouvelles chansons.» Un show intimiste intitulé «City Of Lovers», accessible uniquement sur invitation. Le but? Présenter son dernier album, «Lover», sorti le 23 août «et célébrer l'amour.»

Moments intimistes et énergie folle

Les cris des adolescentes se font déjà entendre avant le début du concert (surtout lorsqu'une personne de grande taille leur obstrue la vue). Mais ce n'est rien en comparaison de leur énergie dès la première chanson, «Me!», quand le sol vibre au rythme de sauts. Derrière Taylor Swift et sa crinière blonde, il y a un simple écran aux lumières multicolores. On est loin des grosses productions de ses tournées des stades, mais le son est parfait! Six musiciens l'accompagnent ainsi que quatre choristes qui se transforment parfois en danseuses. «Bonsoir Paris! Enchantée!» dit-elle avec un petit accent avant d'enchaîner ses hits «Blank Space» et «I Knew You Were Trouble».

L'artiste occupe la scène à la perfection avec des chorégraphies minimalistes et partage beaucoup (trop) d'histoires avec ses fans. A chaque fin de morceau, elle raconte la nature du prochain titre et sa joie d'être ici. «C'est fou de penser que je joue dans le monde entier cette chanson que j'ai écrite à 17 ans dans ma chambre», confie-t-elle avant d'interpréter «Love Story». On trouve nécessaire aussi de souligner qu'elle compose parfois dans sa salle de bain et surtout au milieu de la nuit. Merci.

Une demande en mariage

Le coup de grâce arrive lors d'un passage uniquement en acoustique. «Nous jouons la plupart de ces morceaux pour la première fois. J'ai pensé que ce serait une bonne idée de vous présenter la manière dont je les ai composés. Toute seule avec un instrument.» Du haut de son tabouret, elle prend sa guitare et la magie opère sur «Death Of A Thousand Cuts», «Cornelia Street» et «The Man». Surprise, lors de ce dernier titre: un jeune homme demande en mariage son compagnon en pleurs juste à côté de nous. Une scène manquée par l'artiste qui joue alors ses nouveaux titres au piano. Cela ne fait que deux semaines que le disque est sorti, et la salle connaît déjà toutes les paroles par cœur!

La demande en mariage durant la chanson «The Man» Photo par «Le Matin»

Taylor Swift conclut son show avec trois chansons qui lui tiennent à cœur. Pour la première fois dans sa carrière, la popstar a décidé d'être engagée politiquement et a écrit «You Need To Calm Down» pour montrer son soutien à la communauté LGBT+. Après «Lover», son titre préféré de l'album, elle termine en apothéose avec le tubesque «Shake It Off».

Le public de la salle la plus mythique de Paris est ressorti conquis par sa pop sucrée. Pour nous, même si ces 75 minutes de concert privé manquaient de spontanéité, la star américaine a prouvé qu'elle sait chanter, jouer de plusieurs instruments et confirme qu'elle n'a pas besoin de superproduction pour être une grande performeuse.

Créé: 10.09.2019, 13h48

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.