Lundi 19 août 2019 | Dernière mise à jour 03:15

Droits d'auteur Un musicien suisse gagne contre Jay Z

Le rappeur américain Jay Z devra dédommager le musicien de jazz suisse Bruno Spoerri pour s'être servi d'une de ses mélodies.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Jay Z paiera le musicien de jazz suisse Bruno Spoerri pour une mélodie qu'il avait utilisée dans une chanson sans sa permission. Le rappeur américain avait dans un premier temps nié s'être servi de la partition du saxophoniste et pianiste suisse. Les montants n'ont pas encore été estimés.

La star versera à Bruno Spoerri la moitié des gains générés par sa chanson «Versus» sortie en 2013, a indiqué le musicien suisse ce jeudi 12 mars, confirmant une information de la TagesWoche. La mélodie en question est celle de «Lilith - on the way», une œuvre que Bruno Spoerri a composée en 1978.

La discorde juridique a duré plus d'un an et demi. Jay Z n'a admis s'être servi de la mélodie du Suisse il n'y a que quelques mois. Et une première offre d'arrangement a été refusée, considérée comme trop basse.

Agé de 79 ans, Bruno Spoerri vit de la musique depuis 1967. Il a travaillé avec en autres Hans Kennel, George Gruntz ou Lee Konitz. Il a dirigé le festival de jazz de Zurich et les hautes écoles de musique de Zurich et Lucerne.

(ats/nxp)

Créé: 12.03.2015, 17h35

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.