Mardi 23 janvier 2018 | Dernière mise à jour 01:10

France Les pamphlets antisémites de Céline écartés

Les éditions Gallimard ont préféré «suspendre» leur projet de publication des pamphlets antisémites de Céline après une forte polémique.

Le PDG Antoine Gallimard a préféré jeter l'éponge.

Le PDG Antoine Gallimard a préféré jeter l'éponge. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La maison d'édition Gallimard a annoncé jeudi qu'elle suspendait son projet de publier les pamphlets antisémites de l'écrivain Louis-Ferdinand Céline, objet d'une polémique en France depuis quelques jours.

«Au nom de ma liberté d'éditeur et de ma sensibilité à mon époque, je suspends ce projet, jugeant que les conditions méthodologiques et mémorielles ne sont pas réunies pour l'envisager sereinement», a indiqué Antoine Gallimard dans un texte adressé à l'AFP.

Le projet de rééditer les pamphlets antisémites («Bagatelles pour un massacre», «L'École des cadavres» et «Les beaux draps») de Céline avait suscité une levée de boucliers notamment de la part de Serge Klarsfeld, président de l'association Fils et filles de déportés juifs de France.

Gallimard souhaitait publier «une édition critique» des pamphlets «sans complaisance aucune».

«Les pamphlets de Céline appartiennent à l'histoire de l'antisémitisme français le plus infâme. Mais les condamner à la censure fait obstacle à la pleine mise en lumière de leurs racines et de leur portée idéologiques et crée de la curiosité malsaine là où ne doit s'exercer que notre faculté de jugement», a estimé l'éditeur.

Mais, a-t-il ajouté, «je comprends et partage l'émotion des lecteurs que la perspective de cette édition choque, blesse ou inquiète pour des raisons humaines et éthiques évidentes».

La communauté juive inquiète

Ces textes constituent «une insupportable incitation à la haine antisémite et raciste», avait estimé mardi le Conseil représentatif des institutions juives (Crif) en France. Le président du Crif, Francis Kalifat avait appelé les éditions Gallimard «à renoncer au projet de réédition de ces brûlots antisémites».

«Aucune date de publication n'était fixée à ce stade», a rappelé Antoine Gallimard. Les textes concernés ont été rédigés par l'auteur du «Voyage au bout de la nuit» entre 1937 et 1941.

Ils devraient tomber dans le domaine public en 2031 (soit 70 ans après la mort de l'écrivain en 1961) et seront alors libres de droits.

Les pamphlets de Céline ne sont pas interdits en France, mais n'ont pas été réédités depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. L'écrivain lui-même puis sa veuve, Lucette Destouches, âgée de 105 ans, s'y opposaient. Ils peuvent cependant aisément être consultés sur internet ou achetés chez des bouquinistes, sans appareil critique. (afp/nxp)

Créé: 11.01.2018, 14h44

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.