Lundi 19 août 2019 | Dernière mise à jour 07:30

Télévision Ces polémiques qui pourrissent l'Eurovision 2019

Des tweets de Bilal Hassani à la défection de l'Ukraine, en passant par les réactions racistes en Italie, la finale de l'Eurovision qui se déroulera le 18 mai prochain en Israël est minée par différentes affaires.

Hatari, Bilal Hassani, Maruv et Mahmood sont au centre de polémiques qui pourrissent l'Eurovision 2019.

Hatari, Bilal Hassani, Maruv et Mahmood sont au centre de polémiques qui pourrissent l'Eurovision 2019. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Décidément, les préparatifs de la finale de l'Eurovision 2019, qui se déroulera le 18 mai prochain en Israël, se déroulent dans la douleur et la polémique.

Les tweets d'Hassani

La première polémique, donc, a touché Bilal Hassani, le finaliste français dont d'ancien tweets ont été retrouvés en janvier dernier par la chaîne i24news. Dans ses messages datés de 2014, le jeune homme accusait Israël de crimes contre l'humanité et prenait la défense de Dieudonné. Dans une vidéo plus récente, il semblait se moquer des attentats perpétrés à Paris en 2015.

Pendant quelques jours, les réseaux sociaux se sont attaqués à Hassani, certains intervenants demandant que sa sélection en finale de l'Eurovision soit annulée, au profit d'un(e) autre candidat(e) français(e). Mais le chanteur s'est défendu, prétendant que son compte Twitter avait été utilisé par d'autres que lui. Et que ses messages n'étaient pas de son fait. Une défense qui a fonctionné puisque Bilal Hassani ira bien en Israël en mai prochain.

L'Italie s'embrase

En Italie, c'est la qualification de Mahmood, dont le père est égyptien, qui a provoqué l'ire de Matteo Salvini, vice-président du Conseil et supporter affiché d'un autre candidat, Ultimo. Mahmood ayant été envoyé en finale grâce au vote du jury, l'homme politique s'est fendu d'un message assassin. Tout comme Luigi di Maio, le vice-président du Conseil des ministres, qui a lâché: «Je remercie Sanremo parce que, cette année, il a fait prendre conscience à des millions d’Italiens de l’écart abyssal entre le peuple et l’«élite». Entre l’identité des citoyens lambda et celle des bobos («radical chic»).» La chanson de Mahmood, «Soldi», contenant par ailleurs trois mots en arabe, l'artiste a été la cible de très nombreux messages racistes sur les réseaux sociaux.

Maruv dit non à l'Ukraine

Du côté de l'Ukraine, ça a également chauffé. Le pays ne participera pas à la finale de l'Eurovision 2019, la chanteuse Maruv s'étant retiré de la compétition suite à un désaccord avec la chaîne de télévision publique ukrainienne qui souhaitait que la finaliste soutienne ouvertement le pays et renonce à ses concerts prévus chez le pays ennemi, la Russie. Or, Maruv, très populaire au pays de Poutine, a refusé de se soumettre à cette demande. Tout comme elle a refusé d'être une sorte de porte-étendard de l'Ukraine: «Je ne suis pas prête à me produire avec des slogans, faisant de mon spectacle au concours une promotion de nos politiciens. Je suis une musicienne, pas un outil dans le jeu politique», a-t-elle lâché sur Twitter. Les artistes étant arrivés deuxièmes et troisièmes de la finale ukrainienne ont été approchés par les organisateurs: ils ont tous refusé de remplacer Maruv.

Les Islandais en embuscade

Pour finir, c'est le groupe qui devrait, selon toutes vraisemblances, remporter la finale islandaise organisée samedi prochain qui risque, à son tour, de créer la polémique. En effet, si Hatari concourt le 18 mai prochain en Israël, ses membres ont prévenu les organisateurs de l'Eurovision 2019 qu'ils ne manqueront pas de s'exprimer sur la situation en Palestine...

Créé: 28.02.2019, 14h08

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.