Mercredi 16 janvier 2019 | Dernière mise à jour 16:16

beaux-arts Le rond-point a son clito

L’artiste genevois Mathias Pfund a posé l’organe du plaisir devant la gare de Neuchâtel.

«Instant Pleasure» devant la gare de Neuchâtel. Les usagers tournent autour depuis samedi soir.

«Instant Pleasure» devant la gare de Neuchâtel. Les usagers tournent autour depuis samedi soir. Image: dr

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Depuis samedi soir, les usagers de la route tournent autour de l’oeuvre intitulé «Instant Pleasure» («Plaisir immédiat»), devant la gare de Neuchâtel. Ce matin, à l’Espace de l’Europe, devant la terrasse du restaurant «Glob», seuls le gens informé reconnaissaient un clitoris dans la sculpture posée sur le rond-point.

«On répondra quoi aux enfants qui demanderont ce que c’est?», dit un homme énervé à sa femme, ce matin, en poussant une poussette. Selon le collectif Smallville, «l’intervention n’est pas aux frais de la collectivité». L’aide n’est qu’indirecte, via une subvention annuelle de 4000 francs. Pour le clitoris, l’apport de la Ville, c’est la mise à disposition du rond-point.

«Autant sulfureux soit-il, mon clitoris s’inscrit dans l’ensemble de mon oeuvre», commente l’artiste qui réfléchit au sens de l'art dans l’espace public. La durée de vie de «Instant Pleasure» sur le giratoire est de trois semaines. Mais une voix entendu ce matin disait: «J’espère qu’il sera vandalisé». Sur les réseaux sociaux, le débat fait rage.

Hasard du calendrier: Neuchâtel n’a pas le monopole européen du clitoris: à Bruxelles, lundi dernier, un clitoris de deux mètres et demi s’est exposé en mousse expansive pour une cause féministe à la place à Saint-Josse-Ten-Noode, dans le cadre de l’exposition «À corps perdu»: le «Clitoriz soufflé» de l’artiste belge Laurence Dufaÿ veut «sortir cet organe de l’ombre» avec son clitoris spongieux évoquant «la peur du plaisir féminin». (Le Matin)

Créé: 01.10.2017, 10h55

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.