Samedi 11 juillet 2020 | Dernière mise à jour 19:12

Gloups! Superhéroïnes sulfureuses et autres bizarreries de Stan Lee

Le scénariste américain cocréateur de Spider-Man ou de Hulk n'a pas eu que des bonnes idées.

Erotica Jones est une strip-teaseuse la nuit et superhéroïne «la nuit mais encore plus tard». Elle a été créée en collaboration avec Pamela Anderson en 2003.

Erotica Jones est une strip-teaseuse la nuit et superhéroïne «la nuit mais encore plus tard». Elle a été créée en collaboration avec Pamela Anderson en 2003. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

À la fin des années 1990, Stan Lee perd l'exclusivité qui le liait à Marvel. Il peut dès lors initier d'autres projets. Mais on ne peut pas dire qu'il était au meilleur de sa forme.

Comic strip

En 2003, Stan Lee imagine la série animée sulfureuse «Stripperella», en collaboration avec Pamela Anderson. Son personnage, Erotica Jones, est une strip-teaseuse la nuit et superhéroïne «la nuit mais encore plus tard». Chaque fois qu'elle prend une grande respiration, sa poitrine s'agrandit et plus rien ne lui est alors impossible.

Super Bunny

Il avait un projet de collaboration avec Hugh Hefner sur un dessin-animé de superhéros mettant en scène des Playmates de «Playboy», mais ça ne s'est pas fait.

Boys power

Stan Lee crée avec Nick Carter, chanteur des Backstreet Boys, un comic book appelé «Backstreet Project» où les membres du boysband sont dessinés en superhéros, les Cyber Crusaders. Un seul numéro paraîtra, en 2000. Mais des figurines ainsi qu'une websérie verront le jour.

Ringo superhéros

En 2005, il signe un contrat de partenariat avec Ringo Starr pour une série de dessins animés où l'ancien Beatle devait le costume d’un « superhéros malgré lui» combattant les «forces du mal». Elle n'a fort heureusement jamais vu le jour.

Les gardiens de la patinoire

En 2010, il s'associe avec la NHL pour imaginer une équipe de 30 superhéros fictifs – un pour chaque équipe de hockey. Ces personnages étaient dotés de superpouvoirs inspirés du nom et du logo de l’organisation à laquelle ils étaient associés. The Canadien, par exemple, protecteur légendaire du Québec, avait le pouvoir d’absorber les pouvoirs de ses ennemis, en plus d’être capable de voler...

Créé: 13.11.2018, 14h06

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.