Mardi 18 septembre 2018 | Dernière mise à jour 22:53

AUDIOVISUEL «Bip», la fiction qui met en appétit

Un jeune réalisateur romand lance une web-série qui décortique avec humour nos habitudes alimentaires.

Notre reportage vidéo.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La scène se déroule dans un Diner, restaurant typiquement américain, à Morges, où un jeune homme musclé, attablé avec sa copine, commande son repas à la serveuse. Alors que sa chérie demande un menu cheesburger avec un supplément de bacon, le sportif, lui, commande le même menu, mais «sans cheese, sans bacon, sans pain et sans Coca». Ravi, le réalisateur Vincent Bossel crie «Coupez!» après avoir immortalisé la scène. On se croirait sur un vrai plateau de cinéma pour le tournage de la web-série «Bip», qui décortique nos habitudes alimentaires. Une équipe technique de 20 personnes, trois comédiens et 8 figurants rien que pour cette seule séquence…

Pour cet épisode intitulé «Le bodybuilder», le cinéaste romand de 21 ans s’est inspiré d’amis qui ont sué en salle de fitness pour se sculpter un corps d’athlète. Il se moque donc gentiment des sacrifices alimentaires auxquels ces sportifs de haut niveau doivent s’astreindre pour rester fit. C’est lors d’un appel de projets lancé par la RTS que la fiction, composée de 8 épisodes de 4 minutes, a été retenue, parmi une soixantaine d’autres candidatures.

Son pitch? Marie, caissière de supermarché, imagine la vie de ses clients en fonction de ce qu’ils achètent. «Je dis souvent que «Bip», c’est des portraits de société. Et je tenais faire quelque chose d’accessible au grand public, explique Vincent Bossel. On retrouve ça dans tous les épisodes qui sont centrés sur des personnages de tous âges et de différents milieux sociaux: il y a un vieux monsieur, un bodybuilder, une mère célibataire, deux ados…»

Pour le producteur, Eric Bouduban, cette fiction va toucher beaucoup de monde. «L’alimentation est un réel sujet de société. Cette web-série aborde de nombreux thèmes, comme le végétarisme, la condition des paysans et les habitudes alimentaires. Ce sont des aspects auxquels nous sommes tous confrontés», explique-t-il. Quant à la comédienne principale, Marie Fontannaz, fil rouge liant les épisodes, elle a tout de suite convaincu le réalisateur pour incarner cette caissière. «Elle dégage quelque chose de différent des autres actrices que j’ai pu rencontrer sur le casting de «Bip». Elle a ce côté rêveur et ces yeux extrêmement expressifs. Et comme son personnage est presque un enquêteur qui observe beaucoup, le regard était très important», souligne-t-il.

«Un projet magnifique»

Et le cinéaste a vu juste. Son héroïne, qui a joué dans la série «Station Horizon», sur RTS Un en 2015, adore son rôle. «Pour moi, «Bip» est un projet magnifique. Je trouve très beau de donner la parole à une caissière, dont le métier est malheureusement peu reconnu, et de partir dans son imaginaire», confie la Fribourgeoise de 29 ans, qui se fait maquiller pour sa prochaine scène dans une salle de fitness.

Depuis qu’elle s’est lancée dans cette aventure, Marie est ravie. Et ce même si la météo ne lui a pas rendu la tâche facile tous les jours. «On a eu un très beau temps durant la première semaine de tournage. On était ravi, se rappelle la jeune femme. Au début je n’ai fait que quelques apparitions. Mais le jour où j’ai eu ma première grande scène en plein air, il a fait moche: de la pluie, du vent… et j’avais une petite robe! C’est aussi dans ces moments-là qu’on se rend compte à quel point l’équipe technique est très importante. Tout le monde était aux petits soins avec mon partenaire et moi entre chaque prise, afin que nous ne mourions pas gelés. Entre chaque prise, on nous apportait bouillotte, grosse veste et écharpe. Sans ça cela aurait été plus difficile, et pour nous et pour le rendu final.» Les 8 épisodes de «Bip» seront à découvrir sur www.rts.ch, dès cet automne. (Le Matin)

Créé: 08.06.2018, 13h20

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.