Samedi 22 septembre 2018 | Dernière mise à jour 18:20

Insolite Son chat voulait son quart d'heure de gloire

Un universitaire polonais n'a pas bronché quand son chat lui est monté sur la tête en pleine interview.

Le chat se fichait de savoir que son maître était filmé.

Le chat se fichait de savoir que son maître était filmé. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Après les enfants qui débarquent dans le bureau de leur professeur de papa alors qu'il est en direct à la télévision, voici le chat qui grimpe sur son maître pensant qu'il répond aux questions d'une chaîne néerlandaise.

La scène, remarquée par Mashable, s'est déroulée pendant un entretien très sérieux que donnait l'universitaire polonais Jerzy Targalski à l'émission «Nieuwsuur» sur des réformes judiciaires dans son pays. C'est ce moment que son animal de compagnie a choisi pour se hisser sur ses épaules.

Impassible, l'historien a à peine ôté la queue de l'animal de devant ses yeux tout en continuant à parler.

Pour le plaisir, l'interview de Robert Kelly perturbée par ses enfants:

(Le Matin)

Créé: 09.07.2018, 21h35

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.