Mardi 20 août 2019 | Dernière mise à jour 07:05

TV Débat sur l'Algérie: un chroniqueur d'Ardisson menacé de mort

Après un échange houleux avec le candidat Rachid Nekkaz dans «Les Terriens du dimanche», Pierre Liscia a reçu une averse d'insultes et autres menaces de mort.

Pierre Liscia (à g.) s'est emporté au moment où Rachid Nekkaz (à d.) a été pointé du doigt par la chroniqueuse Monia Kashmire pour avoir payé les amendes de femmes verbalisées parce qu'elles portaient le voile intégral.

Pierre Liscia (à g.) s'est emporté au moment où Rachid Nekkaz (à d.) a été pointé du doigt par la chroniqueuse Monia Kashmire pour avoir payé les amendes de femmes verbalisées parce qu'elles portaient le voile intégral. Image: Twitter

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La veille de son interpellation à Genève pour avoir semé le chaos devant les HUG, Rachid Nekkaz était à Paris pour enregistrer l'émission «Les Terriens du dimanche», diffusée dimanche dernier.

Et l'entrée sur le plateau du controversé candidat à la présidentielle algérienne a d'ores et déjà annoncé la couleur pour la suite du tournage. Au moment de saluer les membres de l'équipe de Thierry Ardisson, Rachid Nekkaz a ainsi vu le chroniqueur et élu de droite Pierre Liscia refuser de lui serrer la main.

«Vous êtes un islamiste»

Visiblement très remonté, ce dernier a fait part du peu d'estime qu'il a pour le candidat lorsque le débat s'est porté sur le port du voile intégral pour les femmes. «Vous incitez les hommes à imposer le port de la burqa à des femmes qui ne le veulent certainement pas, a lancé le chroniqueur. Monsieur, je ne vous ai pas serré la main, ça ne vous aura pas échappé. Je crois très sincèrement que vous avez préféré la cravate à la barbe, il me semble que vous êtes un islamiste, bon teint certes, mais un islamiste.»

Et de poursuivre: «Vous cautionnez toutes les dérives de l'islamisme radical en France, vous les incitez. Vous êtes un proche ami de Tariq Ramadan, vous avez d'ailleurs manifesté pour sa libération. Vous vous targuez d'être proche des milieux islamistes et de pouvoir leur parler. Moi, je ne vous serre pas la main. Je pense que si vous êtes l'alternative à Bouteflika en Algérie, je suis très inquiet pour eux.»

Une longue tirade à laquelle Rachid Nekkaz a préféré ne pas répondre. «Vous ne m'avez pas serré la main et donc je ne vous répondrai pas», a-t-il simplement rétorqué

Si l'échange, bien que houleux, est resté relativement courtois, il n'a pas été sans conséquence pour Pierre Liscia. Lundi dernier, le producteur des «Terriens du dimanche» Stéphane Simon a ainsi révélé que le chroniqueur faisait l'objet d'une «inadmissible campagne d'intimidations» et était «menacé de mort» depuis la diffusion de la séquence.

Contacté par «Le HuffPost», Pierre Liscia confirme ce déluge d'invectives. «Depuis dimanche, ces messages d'insultes et ces menaces ne s'arrêtent pas, c'est un à deux messages par minute», confie l'élu, qui émet l'hypothèse que ces messages proviennent directement de comités de soutien de Rachid Nekkaz. «Je ne sais pas dans quelle mesure il faut s'inquiéter. Mais ce qui est sûr c'est que j'ai pris la décision d'aller porter plainte pour menaces de mort», indique-t-il.

Créé: 12.03.2019, 18h01

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.