Jeudi 9 juillet 2020 | Dernière mise à jour 04:05

TV Deux Valaisans ouvrent les portes de leur maison d'hôtes à TF1

Pascal Siggen et Alain Praz participent à l'émission «Bienvenue chez nous» dès ce lundi à 18h15. Ils nous racontent le tournage et nous présentent La Grande Maison, située à Savièse.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«L'expérience était très drôle. Mais on stresse un peu, car on espère vraiment donner une bonne image de notre établissement», confient Pascal Siggen et Alain Praz au bout du fil. Les deux Valaisans ont participé à l'émission de TF1 «Bienvenue chez nous», qui sera diffusée à partir de ce lundi 13 janvier, à 18h15, toute la semaine. Il s'agit d'une compétition entre quatre couples gérant une maison d'hôtes qui se reçoivent à tour de rôle les uns chez les autres afin de se faire juger et de se faire noter sur plusieurs critères.

Âgés de 45 ans, les deux hommes se sont rencontrés en 1995 à l'armée. Ils ont ensuite passé ensemble un brevet de pilote privé. Pascal Siggen est aujourd'hui enseignant en école primaire, Alain Praz a une entreprise d'informatique. A côté de ça, ils sont les propriétaires de La Grande Maison, à Savièse. «On habitait déjà ensemble et on recevait beaucoup de monde le week-end. Petit à petit, on s'est dit que l'on pourrait avoir une maison d'hôtes», expliquent-ils. Et la maison des grands-parents de Pascal Siggen correspondait parfaitement à ce qu'ils recherchaient. «C'est comme ça qu'on est arrivé ici.»

«On a été assez Suisse»

Ce n'est pas la première fois que la production de «Bienvenue chez nous» les approche. «On a reçu des messages assez régulièrement, mais on ne voyait pas trop l'intérêt.» D'ailleurs, ils avouent ne pas vraiment regarder l'émission, ils préfèrent «Pékin Express». «Si on nous sélectionne pour y participer, on dit oui tout de suite», rigolent-ils.

Après avoir rénové leur établissement et installé cinq chambres supplémentaires (il y en a douze en tout), Pascal et Alain se sont finalement décidés à déposer leur candidature en été 2018. Le tournage a débuté un an plus tard. «On s'est dit qu'on avait besoin d'un peu de marketing. Il fallait assurer car c'est un investissement en plus.»

Concernant l'expérience, ils la qualifient d'«amusante». «On a été assez Suisse. C'est-à-dire neutre, tranquille et gentil. Il y a eu des tensions entre certains candidats lors de la finale, mais il me semble qu'on est passé entre les gouttes.» Pascal souligne qu'il n'a pas vraiment peur des remarques. «Lors de l'ouverture de La Grande Maison, on était très sensible aux critiques. Moralement, c'était pénible. Après douze ans d'exploitation, on arrive à faire la part des choses.»

Des visions publiques pendant la semaine

A la fin de la semaine, on saura si les Valaisans ont remporté la somme de 3000 euros. Vainqueurs ou non, ils auront en tout cas profité d'une belle publicité. C'est demain mardi que l'émission fera découvrir leur chez eux. Pour l'occasion, ils organisent des visions publiques le lundi, mardi et vendredi à La Grande Maison.

Fabio Dell'Anna

Créé: 13.01.2020, 15h34

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.