Mardi 16 juillet 2019 | Dernière mise à jour 16:26

TF1 Gjon de «The Voice»: «J'ai encore plus de pression»

Le Fribourgeois, qui a fait se retourner tous les coachs lors de son audition à l'aveugle, est de retour ce samedi soir. Il nous raconte comment il se sent avant l'épreuve du K.-O.

Gjon's tears lors de sa prestation à l'épreuve du K.-O.

Gjon's tears lors de sa prestation à l'épreuve du K.-O. Image: Bureau 233 / ITV / TF1

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'épreuve des K.-O. continue dans «The Voice». Après l'équipe de Jenifer, c'est celle de Mika qui va passer samedi sur TF1. L'occasion de retrouver le Fribourgeois Gjon's tears (de son vrai nom Gjon Muharremaj), qui avait réussi un sans faute. Il avait fait se retourner tous les sièges des coachs lors de son audition à l'aveugle.

Avant son passage, nous lui avons passé un coup de fil pour prendre la température. Le Brocois de 20 ans semble serein, même si le stress est constamment présent.

Qu'est-ce qui a changé depuis la diffusion des auditions à l'aveugle?

Pas mal de choses. Surtout au niveau du regard des autres et des sentiments par rapport à l'aventure. Des gens me reconnaissent dans la rue, surtout la semaine après la diffusion. Je ne m'attendais absolument pas à ça.

Cela fait plaisir, non?

Bien sûr. Je me sens bien et cela fait toujours plaisir de se faire offrir un verre dans un bar. (Rires.)

Vous avez pris un peu plus d'assurance?

J'ai surtout encore plus de pression. (Rires.) J'ai une volonté de faire encore mieux.

Que peut-on attendre lors de cette épreuve du K.-O.?

Lors de mon ancienne prestation, j'avais sculpté la chanson à mon image (ndlr.: il avait interprété «Christine» de Christine and the Queens). Cette fois, j'ai envie de prendre des risques et de rester dans quelque chose qui ressemble un peu plus à l'original. Je vais aller vers la simplicité.

Etiez-vous plus stressé que lors de votre premier passage?

C'était pareil. Je suis quelqu'un d'assez perfectionniste et j'ai rarement une espèce de relâchement. Par exemple, lorsque les 4 coachs s'étaient retournés la première fois, cela ne m'avait pas apaisé. Au contraire, j'étais encore plus stressé. Je me disais: «Tu dois leur prouver qu'ils n'ont pas eu tort de se retourner.» J'ai pensé exactement la même chose avant mon deuxième passage. Mais j'ai quand même envie de lâcher prise.

Avez-vous eu peur en voyant le niveau de l'équipe de Mika?

Le niveau est haut, bien sûr, mais ce qui m'a surtout frappé est notre différence. Les artistes assument leur univers, leur personnage et cela m'a surpris. Des gens qui chantent bien, il y en a des milliers. Une identité est plus rare. Et dans l'équipe de Mika, ils savent tous très bien où ils veulent aller.

Durant les auditions, est-ce qu'il y a des candidats qui ont particulièrement retenu votre attention?

J'ai beaucoup aimé la prestation de London Loko, qui était d'une vraie fraîcheur. Elle a vraiment chanté le titre à sa manière. Laureen, qui a choisi «Je suis venu te dire que je m'en vais», était magnifique. C'était très moderne et à sa sauce. J'étais impressionné par son travail de réinterprétation. Sinon Arezki a aussi une belle signature. C'est une sorte de conteur slam-rappeur rempli de talent.

Où serez-vous samedi soir pour regarder votre performance?

Chez moi avec ma famille scotché devant la télévision. Je prendrai soit du champagne, soit de la glace! (Rires.)

Créé: 12.04.2019, 12h13

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters