Samedi 17 août 2019 | Dernière mise à jour 13:29

Télé Le coup de bol d'une candidate de «Questions pour un champion»

Mardi soir, une candidate du jeu de France 3 est parvenue à donner la bonne réponse, au pif, alors que Samuel Etienne n'avait prononcé qu'un mot de la question.

Samuel Etienne n'en revient pas!

Samuel Etienne n'en revient pas! Image: Capture écran France 3

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Marie-Jeanne est une grande chanceuse. Candidate à «Questions pour un champion», sur France 3, elle participait à l'édition du jeu diffusée mardi dernier.

Alors que l'animateur Samuel Etienne venait à peine de lire l'énoncé de la question, la maladroite Marie-Jeanne a appuyé par erreur sur le buzzer.

«En poésie…», venait de dire Samuel. Pas de quoi donner une grosse indication à la candidate, vous en conviendrez. «Oh, je me suis trompée!», a lâché Marie-Jeanne, un brin gênée. «Essayez, tentez quelque chose…», a alors encouragé l'animateur.

Et là, joueuse, Marie-Jeanne a balancé, complètement au pif: «Hémistiche.» Stupéfaction sur le plateau de «Questions pour un champion» puisqu'il s'agissait de la bonne réponse!

Samuel Etienne n'en est pas revenu. D'autant plus que la candidate, qui affirme aimer la poésie, a pu expliquer qu’un hémistiche est la moitié d'un vers à césure. Chapeau bas.

Créé: 15.06.2018, 22h39

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.