Dimanche 22 septembre 2019 | Dernière mise à jour 15:57

TV Luca Hänni: «La Suisse favorite à l'Eurovision? Quelle pression!»

Les pronostics classent le représentant helvétique parmi les trois premiers du concours qui aura lieu en mai à Tel-Aviv, en Israël. Ravi de cet accueil, le Bernois prépare un show explosif. Il se confie au «Matin».

Le 7 mars dernier, la délégation suisse a annoncé que le Bernois Luca Hänni représentera notre pays à l'Eurovision.

Le 7 mars dernier, la délégation suisse a annoncé que le Bernois Luca Hänni représentera notre pays à l'Eurovision. Image: SRF

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le nom Luca Hänni ne vous dit pas grand-chose? Pourtant il s'agit d'une grande star de l'autre côté de la Sarine. Le Bernois de 24 ans a remporté «Deutschland sucht den SuperStar» en 2012 (la «Nouvelle Star» allemande) et ses titres se trouvent souvent en tête des classements allemands, autrichiens et suisses-allemands. Après un tel succès et avoir remporté plusieurs prix, dont celui de «Star préférée» aux Kid's Choice Awards, le chanteur de 24 ans a décidé de se lancer un nouveau défi: l'Eurovision.

Luca Hänni a été retenu pour représenter la Suisse à Tel-Aviv, en Israël, en 2019. Un grand pari! Pour rappel, la Suisse ne s'est qualifiée pour la grande finale que deux fois durant les douze dernières années (en 2011 avec Anna Rossinelli, qui s'est classée dernière, et en 2014 avec Sebalter). Malgré cette malédiction, Luca Hänni est prêt à se donner au maximum pour déjouer tous les pronostics. Et cela semble déjà bien parti car sa chanson «She Got Me» se place parmi les favorites des bookmakers et des fans. Discussion avec un jeune homme toujours très positif et humble.

L'Eurovision est un grand événement regardé par plus de 180 millions de téléspectateurs chaque année. La compétition débute officiellement le 14 mai. Comment vous sentez-vous?

Je me sens fantastiquement bien. C'est un honneur de représenter mon pays. Concernant ma performance, les spectateurs peuvent s'attendre à un grand show avec beaucoup de danse.

A quoi ressemblent vos journées en ce moment?

Le vrai challenge sera de combiner sur scène la danse et le chant. Je m'entraîne presque tous les jours pour offrir la meilleure performance possible. La dernière ligne droite sera les répétitions générales à Tel-Aviv sur la scène principale. Je suis très curieux et excité de m'y rendre. A côté de ça, je fais beaucoup d'interviews, de conférences de presse et de rencontres avec les fans.

Comment a commencé cette aventure?

L'an passé, les musiciens étaient invités à envoyer une chanson pour représenter la Suisse à l'Eurovision. J'ai écrit «She Got Me» lors d'un camp d'écriture avec des compositeurs et auteurs internationaux. Cent personnes ainsi que vingt experts ont passé en revue tous les titres pour au final n'en choisir qu'un.

«She Got Me» sonne latino mais il y a aussi quelque chose de Justin Timberlake dans le look et la manière de danser.

Je suis un grand fan de Justin Timberlake. Il danse incroyablement bien et combine le chant et la danse de manière unique. Mais j'aime bien aussi Ed Sheeran dans sa manière de chanter.

Vous êtes en couple depuis quelque temps. Comment votre compagne, Michèle, gère cette période qui précède l'Eurovision?

Ces derniers temps, je suis souvent en déplacement. Mais elle m'encourage constamment.

Vous étiez à Amsterdam pour un concert pré-Eurovision avec plusieurs autres candidats. C'était la première fois que vous chantiez votre chanson. Vous étiez stressé

J'étais nerveux. J'ai tout de même passé un très beau moment et le public a eu l'air d'avoir apprécié ma performance, ce qui m'a rendu très heureux. C'est génial d'avoir un tel engouement.

Plusieurs critiques ont trouvé que votre voix n'était pas toujours très juste. Comment l'expliquez-vous?

J'étais plutôt satisfait de cette performance. Mais il est vrai que j'étais très nerveux et je me suis peut-être un peu trop focalisé sur la chorégraphie.

Quel est votre principal objectif lors de cette aventure?

De donner le meilleur de moi-même. J'espère que je réussirai à faire danser les plus jeunes comme les plus âgés, à répandre la joie de vivre et à partager ma passion pour la musique avec tout le public. Si, par la même occasion, la Suisse pouvait enfin atteindre la finale ce serait bien. (Rires.)

Les pronostics vous placent à la troisième place, des fans vous voient même gagner. Cela vous met encore plus de pression?

Oui beaucoup plus! Mais je suis très content de voir que les gens apprécient ma chanson et je vais me donner au maximum.

Quels sont les artistes que vous aimez dans la compétition?

J'aime beaucoup la diversité des artistes cette année. J'aime bien les ballades tout comme les chansons plus rythmées. Mes morceaux préférés sont «Arcade» de Duncan Laurence, qui représente les Pays-Bas, et «Replay» de Tamta, qui chante pour Chypre.

Qu'allez-vous faire après l'Eurovision?

En ce moment, je travaille sur mon cinquième album et je me prépare en même pour la scène. Je ferai donc quelques festivals cet été, puis je lancerai ma tournée cet hiver.

Créé: 24.04.2019, 10h53

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.