Jeudi 19 septembre 2019 | Dernière mise à jour 08:28

Interview Russel Crowe: «Sans lui, Trump ne serait pas Président»

L'acteur et producteur de 55 ans a rencontré «Le Matin» à New-York pour parler de «The Loudest Voice», basé sur une histoire vraie. A voir sur la chaîne OCS de Téléclub.

Russell Crowe s'est métamorphosé pour ressembler au créateur de FOX News, Roger Alies dans la mini-série.

Russell Crowe s'est métamorphosé pour ressembler au créateur de FOX News, Roger Alies dans la mini-série.

Russell Crowe lors de la rencontre exclusive pour «Le Matin» avec notre journaliste, Henry Arnaud. (Image: dr-hfpa)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

A la tête de la chaîne d'infos continues Fox News, Roger Ailes était considéré comme le vrai patron de la droite dure américaine et l'homme qui a fait élire Donald Trump à la Présidence. Dans «The Loudest Voice», Russell Crowe incarne ce manipulateur des médias.

Cette mini-série est actuellement diffusée sur Téléclub en simultané avec les Etats-Unis.

Qui est Roger Ailes, l'homme que vous incarnez dans «The Loudest Voice»?

Il a été durant plus de 10 ans l'homme le plus puissant des médias politiques aux USA. Ailes a connu une immense réussite en aidant Donald Trump à arriver à la Maison Blanche avant d'être accusé de harcèlement sexuel (NDLR : il est décédé en 2017 quelques mois après avoir quitté ses fonctions). Sans lui, Trump ne serait pas Président. Cette histoire vraie est encore plus fascinante qu'une fiction. Nous avons basé le scénario de notre mini-série sur le livre de Gabe Sherman qui a fait des années de recherche sur Roger Ailes.

Qu'avez-vous découvert de fascinant dans la vie de cet homme qui a créé la chaîne d'info continue la plus puissante dans la politique américaine?

Nous avons basé le scénario de notre mini-série sur le livre de Gabe Sherman qui a fait des années de recherche sur Roger Ailes. Ce qui m'a surpris, c'est sa vie dans le monde du théâtre et comment, dans sa jeunesse, il a passé 10 ans pour essayer de devenir un producteur de Broadway parce qu'il adorait les comédies musicales.

En créant FOX news, Ailes a séparé les États-Unis entre partisans républicains, qui ne jurent que par sa chaîne, et les démocrates qui la détestent. Quelle est votre position?

Contrairement à un film, nous avons eu le temps en 7 épisodes de montrer la complexité de cet homme pour que chacun se fasse une opinion. Mon but n'est pas de critiquer mais d'attirer les téléspectateurs de tous les bords politiques pour leur faire découvrir les dessous des cartes du monde des médias et de la politique.

Vous n'êtes pas américain mais australien. Est-ce pour cette raison que vous refusez de prendre position pour ou contre Roger Ailes?

Bien sûr mais pas seulement. Ailes a créé FOX News en partant de l'idée que, selon lui, tous les grands médias américains servaient la soupe aux démocrates et à la gauche. Il a donc vu l'opportunité de créer un média pour la droite en donnant les news d'un autre point de vue. La seule critique que je porterais est que, depuis la montée en puissance de FOX News, il est impossible de parler politique calmement en Amérique. Il n'y a plus de centre, plus d'équilibre. Et je crois que malheureusement la même évolution, avec la montée des extrêmes, est vraie à travers le monde.

Qu'est-ce qui a fait la force de cet homme?

J'ai rencontré de nombreuses personnes de son entourage et tous ont souligné sa loyauté mais aussi celle de ses proches. Dans la tourmente, tous ses fidèles ont fait front derrière lui pour le soutenir. Il était tout puissant et contrôlait tous les aspects de sa chaîne TV.

Qu'avez-vous appris en tournant « The Loudest Voice » et quel peut être le message pour les téléspectateurs?

Que l'on soit de droite ou de gauche, chacun va pouvoir suivre nos épisodes sans nous accuser de prendre partie. Le message est certainement la difficulté d'avoir confiance dans les médias puisque 60% des gens ne croient plus en l'impartialité des journalistes. Le pire est que le public sait que l'information peut être manipulée mais se contente de croire ce qu'il voit en fonction de ses opinions politiques.

Que dire de votre prise de poids et métamorphose physique pour entrer dans la peau de Roger Ailes?

Je me suis lâché sur tout ce qui fait grossir mais je n'ai pas réussi à avoir le même tour de taille que Roger alors on m'a rajouté un costume en latex pour arrondir mon tour de taille et j'ai aussi passé 4 à 6 heures au maquillage chaque matin pour coller différentes prothèses sur mon visage. Comme on le sait tous, le plus dur n'est pas de gagner du poids mais de le perdre. Je fais un régime sans être trop dur avec moi. J'attends qu'on me propose des millions pour incarner un super héros et là je ferais les efforts nécessaires pour retrouver ma musculature. Rien de mieux comme motivation que lorsqu'on est payé pour maigrir (rires).

Créé: 31.07.2019, 07h50

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.