Dimanche 21 octobre 2018 | Dernière mise à jour 06:08

«Complément d'enquête» On sait qui prendra la place de Thomas Sotto

Pour présenter le magazine d'information et d'enquête, France 2 a choisi un journaliste aujourd'hui basé aux Etats-Unis.

Jacques Cardoze intervient régulièrement dans les rendez-vous d'information de France 2.

Jacques Cardoze intervient régulièrement dans les rendez-vous d'information de France 2.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Thomas Sotto ne sera resté qu'une saison à la tête de «Complément d'enquête», sur France 2. Le journaliste, qui est également le joker des présentateurs du journal de 20h, a choisi de quitter l'émission à la suite de différends concernant la ligne éditoriale, rapporte «Télé Star».

Quelques jours seulement après l'annonce de son départ, la chaîne publique a déjà choisi celui qui va lui succéder. Plutôt que d'aller chercher chez la concurrence, la direction a préféré miser sur l'un de ses journalistes. C'est donc Jacques Cardoze, actuel correspondant à Washington, qui remplacera Thomas Sotto dès la rentrée de septembre 2018.

Il s'agira du quatrième présentateur du programme depuis sa création, en 2001. Après Benoît Duquesne, qui a créé le magazine et qui est décédé en 2014, Nicolas Poincaré et Thomas Sotto ont animé «Complément d'enquête». (Le Matin)

Créé: 13.06.2018, 21h14

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.