Jeudi 4 juin 2020 | Dernière mise à jour 07:30

Pollution Le smog londonien gâchera-t-il les Jeux?

Selon des experts de la qualité de l'air, les performances et la santé des athlètes pourraient être compromises ces prochains jours par le smog qui envahit la ville olympique.

La gravité du smog se mesure sur une échelle de 1 à 10. Elle est de 6 aujourd'hui à Londres.

La gravité du smog se mesure sur une échelle de 1 à 10. Elle est de 6 aujourd'hui à Londres. Image: Keystone

Le smog de Pékin en 2008

Pékin avait connu un problème similaire de pollution lors des JO de 2008. Le coureur de marathon éthiopien Haïle Gebreselassie avait même décidé de renoncer à la compétition au dernier moment.

L’équipe de triathlon suisse s’était entraînée sur l’île de Jeju, en Corée du Sud, à l’abri de la pollution. Certaines délégations laissaient alors libres leurs athlètes de choisir de participer ou non aux tournois.

Les équipes nationales avaient toutes décidé de n’atterrir à Pékin qu’au dernier moment pour respirer le moins possible le smog de la ville. Certaines avaient même volontairement raté la cérémonie d’ouverture des Jeux.

Greenpeace avait à cette occasion vivement critiqué la ville olympique pour ne pas avoir de statistiques ni de mesures transparentes de la qualité de l’air.

Pour organiser les JO, Pékin avait dû s’engager à mettre en place une circulation alternée et à arrêter l’activité de certaines usines. La capitale chinoise est encore l'une des villes les plus polluées du monde.

Le problème de la pollution aux JO s’était présenté une première fois en 1984, aux Jeux de Los Angeles. Le coureur de 800 mètres Steve Ovett s'était effondré pendant la finale en raison de problèmes respiratoires imputés par la suite à la pollution de la ville californienne.

Le smog de Pékin photographié le 17 mars 2012. (Image: Keystone )

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Inflammation des voies respiratoires, problèmes de respiration... La pollution annoncée ces prochains jours à Londres peut être dangereuse pour les athlètes des JO, s’alarment mercredi une poignée d’experts de la santé en Grande-Bretagne.

Les compétitions d’endurance sont particulièrement exposées au smog londonien, détaille l’un d’entre eux sur le site du Guardian: «Ces athlètes respirent un grand volume d’air», affecté par «l’ozone et d’autres substances polluantes».

Les disciplines telles que le marathon, le triathlon et les courses cyclistes seront sans doute les plus concernées, selon cet expert chargé de surveiller la qualité de l’air de la capitale. Au final, les performances des sportifs pourraient être comprises. Les matchs de football de ces prochains jours, prévus à l’extérieur de la ville, seront moins touchés par le problème.

Stade critique pas atteint pour l'instant

Le smog survient lorsque la chaleur des rayons du soleil entre en réaction avec l’oxygène de l’air et les émissions polluantes des voitures et des sites industriels. Les conditions météorologiques annoncées jusqu’à l’ouverture des Jeux vendredi seront favorables à son développement. Les températures devraient baisser et une légère pluie s’annoncer à la fin du week-end, et donc atténuer le smog. Mais elles reprendront l’ascenseur le week-end suivant.

Le Département de l’Environnement britannique mesure la présence de l'ozone dans l’air sur une échelle de 1 à 10. Ce mercredi, elle s’élève à 6 sur le parc olympique. Une note de 7 déclenche généralement une «smog alert» qui enjoint les personnes souffrant de problèmes respiratoires à réduire leurs activités physiques, en particuliers à l’extérieur.

Créé: 25.07.2012, 11h02

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.