Jeudi 19 septembre 2019 | Dernière mise à jour 22:11

Arrosage Cet été, les bombes à eau vont pleuvoir

Les projectiles aqueux qui se remplissent à la centaine promettent d’être le jouet estival.

Jusqu’à 33 bombes à eau peuvent être remplies en une fois.

Jusqu’à 33 bombes à eau peuvent être remplies en une fois. Image: DR

Comment ça fonctionne? Une mini-vidéo!

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les bombes à eau, dont le potentiel d’innovation semblait limité, connaissent une véritable révolution. Alors qu’il fallait les remplir une à une, jeu de patience, 60 secondes devant le robinet suffisent désormais pour en fabriquer 100. «Bunch O Balloons» consiste en un embout, compatible avec tous les tuyaux d’arrosage, auquel sont suspendues 33 tiges reliées à autant de ballons biodégradables. En allumant l’eau, les baudruches remplies tombent comme des fruits mûrs. Il ne reste plus alors qu’à les lancer. Le produit a reçu le prix de l’innovation pour les 6-10 ans au Salon du jouet de Nuremberg, en Allemagne.

Ce jouet promet d’être le hit de l’été. Vendues depuis un peu plus de deux semaines chez Manor, 1200 pièces se sont déjà écoulées. L’an passé aux Etats-Unis, 1 million de «Bunch O Balloons» ont été achetés. En 15 ans, aucun produit estival n’a aussi bien marché chez Walmart, le plus grand détaillant de la planète. L’importateur suisse, la société Paka espère que 50 000 unités trouveront preneur. «Nous avons lancé une campagne de publicité d’envergure. 580 spots, d’une valeur de 75 000 francs, vont être diffusés sur trois chaînes», annonce son directeur Philippe Guggenheim. Les distributeurs ont tous été convaincus: King Jouet, Franz Carl Weber, Migros, Coop, Amsler, Jumbo. L’Allemagne et la France tablent sur 700 000 pièces chacun alors qu’à l’échelle mondiale 25 millions de kits «Bunch O Balloons» vont être manufacturés.

Alors qu’il avait besoin de 10 000 dollars pour réaliser son projet destiné à ses huit enfants, le Texan Josh Malone a récolté près de 1 million en moins d’un mois sur le site de financement participatif Kickstarter. Cela en a fait l’une des campagnes les plus réussies du site. La société néo-zélandaise Zuru produit le jouet: trois usines travaillent nuit et jour à sa fabrication.

Le paquet est vendu au prix de 14 fr. 90. Il est possible de lui adjoindre un lanceur, ressemblant à des chisteras de pelote basque en plastique, pour 8 francs de plus. Philippe Guggenheim, dans la profession depuis vingt-huit ans, ne croit pas à une mode. Il est sûr que cette invention a changé la bombe à eau pour toujours. D’ailleurs, il parle des nouveautés de l’an prochain: «Un système permettra de remplir les ballons depuis un plan d’eau sans robinet. Il y aura aussi des projectiles contenant une sorte de pâte slime pour corser les batailles.» Celles-ci promettent d’être épiques.

Créé: 10.04.2016, 10h12

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.