Mardi 19 novembre 2019 | Dernière mise à jour 08:54

Exclusif «J’ai couru, j’avais peur qu’ils nous blessent en faisant tout sauter»

Pour la première fois, J.A., l’un des imams de la grande mosquée de Genève, parle de la perquisition de mercredi soir chez lui en France, de sa possible fiche S et de Mohamed Merah.

L’imam J. A. détaille la perquisition qu’il a subie mercredi soir à son domicile, en France.

L’imam J. A. détaille la perquisition qu’il a subie mercredi soir à son domicile, en France. Image: Thierry Parel

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«On entend taper. Tout de suite j’ai pensé que l’un de mes fils s’était coincé, qu’il paniquait et qu’il frappait contre le mur. Je me suis levé et puis j’ai entendu: «Gendarmerie, ouvrez!»

Tout de suite, j’ai couru vers la porte et j’ai crié: «J’ouvre, j’ouvre!» J’avais peur qu’ils défoncent la porte, qu’ils cassent des choses ou qu’ils nous blessent en faisant tout sauter», explique l'un des imams de la grande mosquée de Genève, J.A.

Cinq heures de perquisition

Dans la nuit de mercredi à jeudi, 30 gendarmes et policiers français ont fait irruption chez lui. La perquisition a duré cinq heures, durant lesquelles il est resté à la table de sa cuisine. Il explique ce qu'il a vécu, tout en s'interrogeant sur la possible fiche S dont il ferait l'objet. Il réfute également tout lien avec Mohamed Merah.

Pour en savoir plus, consultez le nouveau site du Matin Dimanche, www.lematindimanche.ch, sur votre ordinateur personnel, votre tablette ou votre smartphone. L’application Le Matin Dimanche est toujours disponible sur iPad.

Créé: 29.11.2015, 09h06

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.