Jeudi 5 décembre 2019 | Dernière mise à jour 20:50

Tennis Timea Bacsinsky: «Mon corps ne m’obéissait plus»

La Suissesse appartient au cercle restreint des favorites du tournoi de Roland-Garros qui débute ce dimanche. Un exploit après la blessure contractée à l’automne 2015. Récit d’un calvaire.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le 21 octobre 2015, Timea Bacsinszky se blesse gravement au genou gauche. Débute un long calvaire. Elle doute de retrouver ses facultés. Avec son coach Dimitri Zavialoff, elle doit réapprendre à courir, à bouger, à apprivoiser chaque geste de son sport. La déchirure a mis des mois à cicatriser, au genou, mais aussi, surtout, dans la tête. «Au début, je ne posais pas le pied, raconte la joueuse vaudoise. Je n’osais tout simplement pas: à chaque fois, je recevais une décharge.»

Coordination parfaite du mal et de la peine. «Je n’ai pas passé un seul entraînement sans éclater en sanglots. Je n’en voyais pas le bout, je pleurais en rentrant chez moi, je pensais que c’était foutu.»

Le pouvoir de la douleur

Son entraîneur, Dimitri Zavialoff, confirme l’extrême difficulté: «Quand nous avons reçu l’aval des médecins, nous avons commencé par former un rayon de déplacement qui, après analyse, n’excédait pas un mètre. Timea ne bougeait presque pas, ce mètre était sa limite. Je lui lançais des balles à la main, sans élan, presque comme si je les laissais tomber par terre. Timea posait tout juste le pied. Elle vous dira que non… Le cerveau lui envoyait des signaux d’alerte et lui ordonnait de ne pas bouger. La douleur avait le pouvoir.»

Pour en savoir plus, consultez le nouveau site du Matin Dimanche, www.lematindimanche.ch, sur votre ordinateur personnel, votre tablette ou votre smartphone. L’application Le Matin Dimanche est toujours disponible sur iPad.

Créé: 21.05.2016, 23h03

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.