Lundi 23 septembre 2019 | Dernière mise à jour 20:00

Déclassification 11-Septembre: le nom d'un suspect va être révélé

Washington va dévoiler l'identité d'une personne soupçonnée d'avoir ordonné à deux responsables saoudiens d'aider des membres du commando de l'attentat des Tours jumelles.

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: AFP

Pompeo ne cumulera pas les casquettes de la diplomatie américaine

La rumeur avait enflé ces dernières heures: Donald Trump envisagerait de confier à son secrétaire d'Etat Mike Pompeo une seconde casquette, celle de conseiller à la sécurité nationale, après le limogeage de John Bolton -- un cumul inédit depuis Henry Kissinger. Le président des Etats-Unis a reconnu jeudi soir avoir évoqué cette piste avec le chef de la diplomatie américaine, tout en coupant court aux spéculations. «Il aime l'idée d'avoir quelqu'un avec lui, et moi aussi», a dit Donald Trump aux journalistes. Il a au passage salué le travail de Mike Pompeo, seul membre de son équipe de politique étrangère qui résiste jusqu'ici aux incessants changements imposés -- ou subis -- par le milliardaire républicain. «Il est fantastique», «je m'entends très bien avec lui, nous avons très souvent les mêmes opinions, parfois de petits désaccords», a-t-il expliqué. Puisque Mike Pompeo ne sera finalement pas «National Security Advisor», ce poste stratégique de la Maison Blanche se jouera entre 15 candidats, a dit jeudi Donald Trump, qui en avait évoqué seulement cinq la veille. Il a annoncé une décision probable pour la semaine prochaine.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les autorités américaines pourraient communiquer ce jeudi l'identité longtemps gardée secrète d'une personne soupçonnée d'avoir ordonné à deux responsables saoudiens d'aider des membres du commando du 11-Septembre, ce qui pourrait mettre l'Arabie saoudite dans l'embarras.

Des proches des victimes des attentats, qui poursuivent en justice l'Arabie saoudite l'accusant d'avoir apporté une aide matérielle à Al-Qaïda, avaient demandé la levée du secret entourant cet individu.

«A la lumière de la nature exceptionnelle de ce dossier», le FBI et le ministère de la Justice ont décidé de leur donner satisfaction, selon un document transmis au juge en charge du dossier.

Ryad réfute toute implication

L'Arabie saoudite, qui nie la moindre implication dans les attentats, a bataillé en vain pour empêcher la plainte de progresser. Si sa responsabilité était avérée, elle pourrait se voir réclamer d'importants dédommagements.

Parmi les 19 pirates qui ont détourné quatre avions de ligne, dont deux ont été projetés dans les tours jumelles du World Trade Center faisant près de 3000 morts, 15 étaient des ressortissants saoudiens.

Un rapport officiel de 2002 avait accusé deux responsables saoudiens basés aux Etats-Unis, Omar al-Bayoumi et Fahad al-Thumairy, d'avoir financé certains membres du commando. Mais aucune preuve n'avait ensuite étayé ces accusations.

Bataille des proches des victimes

Dans un rapport d'enquête expurgé de nombreuses informations, le FBI avait relancé en 2012 cette hypothèse. «Il y a des preuves que XXX a donné pour ordre à al-Bayoumi et al-Thumairy d'aider les pirates», pouvait-on y lire.

Les proches des victimes ont longtemps bataillé pour avoir accès à l'intégralité du document. Le ministère de la Justice a accepté de lever le secret sur le nom de ce «tiers» mais pas sur les autres informations contenues dans ce rapport. De plus, il a souligné que la phrase en question était «une théorie des enquêteurs à l'époque et pas une description objective de faits».

Les familles des victimes ont tout de même salué l'annonce de la déclassification à venir. «C'est un bon résultat», a déclaré Terry Strada qui les représente. «Mais on ne devrait pas avoir à quémander pour obtenir ce type d'information ni être laissé dans le noir au sujet de l'implication saoudienne», a-t-elle ajouté dans un communiqué. (afp/nxp)

Créé: 13.09.2019, 00h57

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.