Dimanche 18 novembre 2018 | Dernière mise à jour 20:57

Europe Plus de 20% des migrants arrivent par la terre

Quelque 18'000 migrants irréguliers sont arrivés en Europe par voie terrestre depuis janvier. C'est six fois plus que l'an dernier annonce l'ONU.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Plus de 20% des migrants irréguliers qui arrivent en Europe utilisent des voies terrestres plutôt que la mer. Depuis début janvier, la route la plus fréquentée est celle de la Turquie vers la Grèce avec plus de 12'000 personnes.

Au total, 18'000 migrants ont rejoint l'Europe par voie terrestre, a annoncé vendredi à Genève l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). Près de six fois plus qu'en 2017 à la même période. Il n'était pas clair dans l'immédiat si ces chiffres prennent en compte les enclaves espagnoles dans le nord du continent africain.

Et parmi tous les migrants et réfugiés enregistrés en Grèce, les Syriens, Irakiens et Afghans restent les plus importants. Plus de 50% des personnes identifiées venaient de ces trois pays.

Sur la même période, le reste des plus de 74'000 personnes arrivées en Europe depuis début janvier - contre plus de 128'000 il y a un an - ont rejoint ce continent par la mer. Plus de 32'000 personnes se sont rendues en Espagne. (ats/nxp)

Créé: 14.09.2018, 13h46

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters