Jeudi 21 février 2019 | Dernière mise à jour 13:59

Législation Nous voici en 2014 et la loi se lâche

Le début de l’année rime avec l’arrivée de nouvelles lois. Certaines sont surprenantes, loufoques ou alors carrément absurdes. Nous les avons dénichées pour vous.

Dès aujourd’hui, l’Etat du Colorado libéralise, sous conditions, la vente du cannabis.

Dès aujourd’hui, l’Etat du Colorado libéralise, sous conditions, la vente du cannabis. Image: Marc Piscotty/Gettyimages/AF

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Qui dit changement d’année dit aussi mise en application de nouveaux règlements et lois. En Suisse, les articles les plus controversés concernent l’obligation de rouler de jour avec les phares allumés, l’application de la réglementation anti-alcool aux plaisanciers naviguant sur les lacs et cours d’eau helvétiques ou encore l’introduction du 0‰ pour les nouveaux conducteurs. A l’étranger, les législateurs ont également été créatifs et prolixes. Ainsi, rien qu’aux Etats-Unis, ce sont 40 000 nouveaux textes qui sont entrés en vigueur aujourd’hui. Et comme d’habitude, le pays de l’Oncle Sam se taille la part du lion en ce qui concerne les lois les plus inattendues ou les plus décalées. Mais les autres pays ne sont pas en reste.

Hongrie: Une tombe creusée par les amis

Afin que même les plus défavorisés des habitants puissent bénéficier d’un enterrement digne de ce nom, le gouvernement offre désormais gratuitement cercueil et plaque aux défunts. Seule condition: les proches doivent prendre en charge tous les éléments de l’enterrement. Ils devront ainsi préparer le corps, organiser la veillée funèbre et même creuser la tombe.

États-Unis: Les homos admis aux scouts

Un changement historique, salué par le président Obama lui-même: depuis aujourd’hui, les homosexuel (le)s auront le droit d’intégrer les scouts. Une décision approuvée à 60% lors d’une assemblée en mai 2013. En Grande-Bretagne, les scouts auront quant à eux le droit d’être athées.

Belgique: Fini le français à la frontière

Les employés municipaux de Menin ont désormais l’interdiction formelle de parler la langue de Molière. C’est ce qu’a décidé la bourgmestre de cette ville frontalière de 32 000 habitants, dont 1600 francophones. Se basant sur une loi qui attribue une seule langue officielle à la Flandre, Martine Fournier a établi un code de conduite imposant aux employés d’initier le contact en flamand et, en cas d’incompréhension, d’utiliser des panneaux et le langage des signes. Et ce n’est qu’en dernier recours, et uniquement en cas d’urgence, que le français sera admis.

États-Unis: Cannabis autorisé

L’Etat du Colorado autorise les majeurs de plus de 21 ans à acquérir jusqu’à une once (28,3 g.) de marijuana pour un usage récréatif. Une première dans le pays. Les achats devront cependant impérativement se faire dans des magasins possédant une licence.

France: Le «tu» banni

Le nouveau code de déontologie des forces de l’ordre est entré en vigueur aujourd’hui. Les policiers et les gendarmes seront désormais contraints d’utiliser le vouvoiement lors de contrôles d’identité, tout cela afin de les rapprocher de la population.

États-Unis: Le choix de ses WC

La Californie a toujours été très en avance en matière de lutte contre la discrimination. La nouvelle invention des législateurs? L’Assembly Bill 1266, du démocrate Tom Ammiano de San Francisco. Cette loi vient en aide aux enfants souffrant de troubles identitaires, car elle leur permet de faire valoir le sexe auquel ils s’identifient. Ainsi, dès l’école enfantine, les petits Californiens pourront choisir de pratiquer un sport et d’utiliser vestiaires et toilettes en fonction de ce qu’ils ressentent, et pas du sexe inscrit sur leurs papiers. (Le Matin)

Créé: 01.01.2014, 13h39

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.