Lundi 25 mai 2020 | Dernière mise à jour 05:19

Syrie Près de 26 Irakiens tués dans des raids aériens

Les combattants d'une coalition paramilitaire pro-iranienne sont décédés ce jeudi suite à des frappes dans l'est de la Syrie.

Les raids ont visé des positions au sud de la ville de Boukamal, à la frontière avec l'Irak. (Photo d'illustration)

Les raids ont visé des positions au sud de la ville de Boukamal, à la frontière avec l'Irak. (Photo d'illustration)

Galerie photo

Syrie: les États-Unis veulent se retirer

Syrie: les États-Unis veulent se retirer Les États-Unis, la France et le Royaume-Uni avaient déclenché en avril des frappes concertées en Syrie contre le régime de Bachar el-Assad. Donald Trump veut rapatrier ses troupes.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Au moins 26 combattants d'une coalition de paramilitaires irakiens pro-iraniens ont été tués dans les frappes aériennes sur l'est de la Syrie, a indiqué jeudi dans un nouveau bilan l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

L'ONG a fait état de probables raids mercredi soir de la coalition internationale sur des positions du Hachd al-Chaabi au sud de la ville de Boukamal, à la frontière avec l'Irak. La coalition n'a pas fait de commentaires jusqu'ici.

Les paramilitaires du Hachd al-Chaabi combattent aux côtés du régime syrien depuis plusieurs années et ont été par le passé visés par des raids aériens de la coalition et d'Israël en Syrie.

Base militaire attaquée

Avant ces frappes, des tirs de roquettes avaient visé une base militaire de Taji au nord de Bagdad, en Irak, faisant trois morts, deux soldats américain et britannique et un sous-traitant américain.

Ces tirs de roquettes contre la base irakienne abritant des soldats de la coalition sont la 22e attaque depuis la fin octobre contre des intérêts américains en Irak. Ils n'ont pas été revendiqués, mais Washington, qui dirige la coalition internationale antidjihadiste en Irak, attribue régulièrement ces attaques aux factions irakiennes pro-Iran.

La coalition compte des dizaines d'Etats membres, dont les Etats-Unis, qui ont déployé 5200 soldats sur diverses bases militaires en Irak. (ats/nxp)

Créé: 12.03.2020, 09h16

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.