Mercredi 18 juillet 2018 | Dernière mise à jour 16:07

Syrie Attaque rebelle aux «agents toxiques» à Alep

Selon Moscou, sept personnes auraient perdu la vie dans une attaque lancée par des rebelles syriens.

Galerie photo

Syrie, la guerre jusqu'à la chute d'Alep (juillet-décembre 2016)

Syrie, la guerre jusqu'à la chute d'Alep (juillet-décembre 2016) L'intervention des Russes a permis au pouvoir syrien de redresser une situation compromise et de reprendre le contrôle de larges pans du territoire.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le ministère de la Défense russe a affirmé mercredi que sept personnes avaient été tuées à Alep dans une attaque lancée par des rebelles syriens avec des munitions chargées d'«agents toxiques».

Cité par l'agence officielle TASS, le chef du centre du ministère russe de la Défense pour la Syrie, Sergueï Tchvarkov, a déclaré que le groupe rebelle Nureddin al-Zenki avait lancé mardi des munitions contenant cette substance - non précisée - sur un quartier d'Alep tenu par les forces du régime, depuis une zone sous contrôle rebelle.

Difficultés respiratoires et brûlures des voies respiratoires

«A la suite de cette attaque terroriste, sept personnes sont mortes et 23 ont été évacuées vers les hôpitaux d'Alep avec des difficultés respiratoires et des brûlures des voies respiratoires», a déclaré Sergueï Tchvarkov.

Il a ajouté que la Russie avait informé les Etats-Unis, qui soutiennent les rebelles.

Les médias officiels syriens ont fait état mardi de 5 morts et huit blessés à Alep après des tirs effectués par les rebelles avec des obus contenant des gaz toxiques.

Une attaque au gaz toxiques n'est pas confirmée

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), le bilan de cette attaque s'élèverait à six morts, tous des soldats, mais l'ONG n'a pas pu confirmer qu'il s'agissait d'attaques au gaz toxique.

La déclaration du ministère russe de la Défense survient alors que l'OSDH a fait état mardi de 24 cas de suffocation après le largage de barils d'explosifs par des hélicoptères du régime dans la ville rebelle de Saraqeb, à 50 km au sud d'Alep. Les habitants ont affirmé qu'il s'agissait de chlore mais l'ONG n'a pas été en mesure de confirmer cette information.

L'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) s'est dite mercredi «préoccupée» par les informations selon lesquelles du chlore aurait été utilisé lors du bombardement.

C'est également près de Saraqeb qu'un hélicoptère russe s'est écrasé lundi après avoir été touché par un projectile. Les cinq militaires russes à bord ont péri.

Des Corridors «humanitaires»

Le représentant du ministère russe de la Défense a ajouté que 372 civils syriens avaient utilisé les «corridors humanitaires» ouverts par la Russie, qui soutient les forces du régime, pour leur permettre de fuir les zones d'Alep contrôlées par les rebelles et rejoindre les quartiers tenus par le régime.

Il a accusé les rebelles d'essayer d'empêcher les civils de quitter les territoires qu'ils contrôlent.

Une quarantaine d'ONG ont dénoncé mercredi la proposition «consternante» de «prétendus couloirs humanitaires» par le régime et son allié russe.

Quelque 300.000 personnes, selon l'ONU, vivent dans des conditions de plus en plus précaires dans les quartiers rebelles de d'Alep, totalement coupés des quartiers de l'ouest aux mains du pouvoir.

(afp/nxp)

Créé: 03.08.2016, 23h38


Sondage

Lorsque vous voyagez en avion, vous privilégiez plutôt...




Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.