Jeudi 27 juin 2019 | Dernière mise à jour 04:06

Italie Beppe Grillo rappelle ses troupes à l'ordre

Hostile aux partis traditionnels, le Mouvement 5 Etoiles avait donné pour consigne à ses élus de voter blanc. Pourtant, le candidat de la gauche Piero Grasso qui a été élu au Sénat aurait bénéficié d'une partie des voix des «grillini».

Beppe Grillo, chef de file du Mouvement 5 Etoiles (M5S), a sommé dimanche les membres de son groupe parlementaire de dire ouvertement pour qui il ont voté la veille lors de l'élection du président du Sénat italien.

Beppe Grillo, chef de file du Mouvement 5 Etoiles (M5S), a sommé dimanche les membres de son groupe parlementaire de dire ouvertement pour qui il ont voté la veille lors de l'élection du président du Sénat italien. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Beppe Grillo, chef de file du Mouvement 5 Etoiles (M5S), a sommé dimanche les membres de son groupe parlementaire de dire ouvertement pour qui il ont voté la veille lors de l'élection du président du Sénat italien. Le candidat de la gauche a apparemment obtenu des voix du mouvement contestataire.

Hostile aux partis traditionnels, le M5S avait donné pour consigne à ses élus de voter blanc. «Si certains ne se sont pas conformés à cette obligation, ils ont menti aux électeurs et j'espère qu'ils en tireront les conclusions qui s'imposent», a écrit M. Grillo samedi soir sur son blog.

L'ancien juge antimafia Piero Grasso, candidat de l'alliance de centre-gauche, a été élu au «perchoir» du Sénat avec douze voix de plus que le nombre de sièges détenus par son camp. Cela pourrait signifier qu'il a bénéficié d'une partie des voix des «grillini».

Dans ce contexte, la presse italienne s'étendait dimanche sur les divisions qui semblent affecter le M5S, dont les élus font tous leur début au Parlement. Luis Alberto Orellana, chef du groupe parlementaire au Sénat, a quant à lui nié l'existence de divergences de fond.

«Nous ne sommes pas télécommandés. Chacun de nous a sa propre sensibilité, sa propre conscience, et Piero Grasso n'est certainement pas membre de la vieille garde», a-t-il dit à «La Stampa». (ats/nxp)

Créé: 17.03.2013, 16h24


Sondage

La vague de chaleur à 40° qui s'annonce cette semaine sur la Suisse vous inquiète-t-elle?



S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.