Samedi 6 juin 2020 | Dernière mise à jour 22:22

Etats-Unis Caroline du Sud: drapeau confédéré retiré du parlement

Le parlement de l'Etat du sud a retiré vendredi le controversé drapeau confédéré. La tuerie de Charleston a relancé la polémique.

Après le drame, la polémique autour de ce drapeau a enflé aux États-Unis, au point que plusieurs distributeurs américains ont annoncé qu'ils ne vendraient plus de produits floqués de l'emblème.

Après le drame, la polémique autour de ce drapeau a enflé aux États-Unis, au point que plusieurs distributeurs américains ont annoncé qu'ils ne vendraient plus de produits floqués de l'emblème. Image: Chaine Live/capture d'écran Twitter

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Caroline du Sud a retiré ce vendredi 10 juillet de son parlement le controversé drapeau confédéré, emblème des soldats du Sud pendant la Guerre de Sécession mais symbole de racisme pour beaucoup d'Américains, une décision provoquée par une tuerie dans une église noire.

Des centaines de personnes réunies près du parlement local à Columbia, la capitale de cet état du sud-est des États-Unis, ont accompagné la descente du drapeau par des cris de joie et en chantant «USA».

Signe de bonne volonté et de cicatrisation selon Obama

Ce retrait est un «signe de bonne volonté et de cicatrisation (des blessures), ainsi qu'une étape décisive vers un avenir meilleur», a aussitôt tweeté Barack Obama, premier président noir des États-Unis.

La décision de retirer ce drapeau controversé, validée cette semaine par les deux chambres du parlement local, a été prise près de trois semaines après le massacre de neuf Noirs dans une église à Charleston, dont l'auteur avait brandi la bannière et justifié son geste par sa haine des Noirs.

La tuerie de Charleston a fait enfler la polémique

Après le drame, la polémique autour de ce drapeau a enflé aux États-Unis, au point que plusieurs distributeurs américains ont annoncé qu'ils ne vendraient plus de produits floqués de l'emblème.

«Nous honorons la tradition. Nous honorons l'histoire. Nous honorons davantage le patrimoine. (...) Ce drapeau doit aller dans un musée où nous continuerons à nous assurer que les gens puissent l'honorer de manière appropriée», a déclaré avant la cérémonie la gouverneure républicaine de l'Etat, Nikki Haley.

La dirigeante de Caroline du Sud avait ratifié hier le texte voté au parlement local et demandé le retrait du drapeau en arguant d'un symbole qui «divise».

«Personne ne devrait passer devant le bâtiment du parlement et ressentir de la peine», a-t-elle ajouté. (afp/nxp)

Créé: 10.07.2015, 17h16

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.