Lundi 16 septembre 2019 | Dernière mise à jour 05:28

République tchèque Coup de feu accidentel dans l'avion de Babis

Alors qu'il vérifiait son arme à feu, un garde de sécurité du Premier ministre tchèque a tiré une balle par accident en plein vol.

Image d'archive d'Andrej Babis.

Image d'archive d'Andrej Babis. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un coup de feu, tiré accidentellement par un membre de la garde rapprochée du premier ministre tchèque Andrej Babis, a retenti mardi soir à Bruxelles à bord de l'avion gouvernemental, ont rapporté mercredi la police et les média. Personne n'a été blessé.

Le tir «accidentel (...) s'est produit lors de la vérification d'une arme à feu», a indiqué la porte-parole de la police tchèque. «L'incident a eu lieu dans une zone isolée. Personne d'autre n'était en danger», a-t-elle ajouté.

Une balle dans le chariot

Selon les médias de Prague, le coup de feu est parti alors que le garde du corps s'employait à décharger son arme, au moment où l'avion allait quitter Bruxelles, où M. Babis avait participé à un dîner des dirigeants européens. L'appareil avec 22 personnes à bord a ensuite décollé avec une heure de retard, a indiqué le site d'informations Aktualne. La balle a atteint le chariot de distribution de repas.

Magnat de l'agroalimentaire, de la chimie et des médias, M. Babis, 64 ans, dirige un gouvernement minoritaire composé de son mouvement populiste ANO et du parti social-démocrate CSSD, soutenu tacitement par les communistes KSCM. (ats/nxp)

Créé: 30.05.2019, 03h24

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.