Dimanche 22 juillet 2018 | Dernière mise à jour 07:07

Russie Des images sexy pour motiver les gens à voter

Des vidéos et des images érotiques dans les médias et sur le web mettent un peu de piment dans une élection présidentielle promise à Poutine.

Des images sexy ont apparu dans l'édition russe du magazine masculin «Maxim».

Des images sexy ont apparu dans l'édition russe du magazine masculin «Maxim». Image: dr/Twitter

Galerie photo

Russie: Vladimir Poutine rempile jusqu'en 2024

Russie: Vladimir Poutine rempile jusqu'en 2024 Le président russe a prêté serment pour son 2e mandat consécutif et sa quatrième investiture depuis son arrivée au pouvoir en 2000.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Seins nus, une mannequin étudie une brochure électorale: «Ce qui se passe dans le bureau de vote reste dans le bureau de vote». Pour attiser l'intérêt des Russes pour une présidentielle sans suspense, de telles photos et vidéos se multiplient sur internet.

Cette image apparaît dans l'édition russe du magazine masculin «Maxim» en tant que publireportage, de même qu'une autre montrant une femme en lingerie en train de glisser son bulletin de vote dans une urne, légendée: «Bienvenue dans le monde des adultes!»

Dans la même veine, des mini-films aux mystérieux commanditaires se partagent abondamment sur les réseaux sociaux sous le slogan «Réservé aux adultes». Lancée en octobre 2017, cette campagne se renforce actuellement à l'approche du scrutin du 18 mars que l'opposant numéro un au Kremlin Alexeï Navalny, déclaré inéligible, a appelé à bouder.

Avec ces appels au boycott et la victoire annoncée de Vladimir Poutine, crédité d'environ 70% des intentions de vote dans les sondages, assurer une participation élevée constitue la principale préoccupation du Kremlin.

«Il ne reste que quelques semaines avant l'élection, mais le candidat Poutine n'a pas de programme, il n'apparaît pas dans les vidéos de sa propre campagne (...) Il semble qu'il est fatigué de lui-même», a déclaré à l'AFP l'analyste politique Konstantin Kalatchev. «Le taux de participation est devenu ainsi le fétiche de ces élections».

«Carnaval»

Le rédacteur en chef du magazine «Maxim», Alexandre Malenkov, explique à l'AFP que les publicités électorales font partie d'un «projet de partenariat spécial», tout en refusant de dévoiler le nom du partenaire avec lequel elles ont été réalisées. Parallèlement, des vidéos assurant que le «sexe et le vote sont réservés aux adultes» sont parties à la conquête des Russes sur Youtube, certaines accumulant plus d'un million de vues.

«Voter aux élections, c'est le droit le plus cool! En mars 2018, tu pourras décider du sort de ton pays, c'est ça, un truc d'adultes!», explique l'une des vidéos. Dans l'une d'entre elles, une jeune fille fait la connaissance d'un jeune homme dans une boîte de nuit. Avant de l'embrasser, elle lui demande s'il a bien 18 ans et, après sa réponse affirmative, s'il a bien voté à la présidentielle. Sa réponse étant cette fois négative, elle disparaît en lui lançant : «Et tu dis que tu es un adulte ?»

«Nos élections sont un festival, voire un carnaval. Et lors d'un carnaval, l'érotisme est autorisé», remarque M. Kalatchev. «Qui a commandé cela, qui a payé pour cela, il est impossible de le savoir», relève-t-il, soulignant que la Commission électorale a affirmé n'avoir rien à voir avec cette campagne. Deux autres vidéos semblant viser à mobiliser l'électorat sont devenues virales en Russie.

«Cauchemar»

L'une d'elles, dénoncée comme homophobe et raciste, appelle les électeurs russes à voter sous peine d'affronter un «cauchemar» dans lequel ils devront héberger un jeune homosexuel montré en train de manger une banane dans une pose suggestive, et dans lequel des soldats - l'un d'eux noir - frappent à la porte. Ce film, qui a totalisé plusieurs millions de vues, affiche à son casting des acteurs connus mais là encore, son commanditaire est resté mystérieux.

Dans une autre vidéo, une cliente enceinte demande à un chauffeur de taxi de se rendre au plus vite à sa destination. A l'issue d'une course effrénée, le véhicule s'arrête non pas devant un hôpital mais un bureau de vote où elle glisse son bulletin dans l'urne à la dernière minute avant sa fermeture. (afp/nxp)

Créé: 01.03.2018, 07h25

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.