Jeudi 18 juillet 2019 | Dernière mise à jour 11:43

Syrie Deux attentats successifs frappent Damas

Un deuxième attentat a frappé mercredi Damas, moins de deux heures après une attaque suicide ayant fait 25 morts à l'intérieur d'un tribunal de Damas.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le kamikaze a activé sa charge explosive lorsque des policiers ont cherché à l'empêcher de pénétrer dans le bâtiment, situé tout près de la Vieille Ville, a dit un responsable sur la télévision d'Etat. Aucune autre précision n'était immédiatement disponible.

L'ancien Palais de justice abrite actuellement le tribunal religieux chargé des affaires matrimoniales et le tribunal pénal.

Le correspondant arrivé sur place a vu des ambulances, des pompiers et les services de sécurité demander aux passants de s'éloigner de la zone visée, qui se situe dans le quartier central de Hamidiyé, près de l'entrée du célèbre souk de la capitale.

«Nous étions paniqués car le bruit de l'explosion était énorme», a raconté une avocate présente dans le bâtiment. «Nous nous sommes réfugiés dans la salle de la bibliothèque qui se situe dans les étages supérieurs», a-t-elle ajouté sous le couvert de l'anonymat. «Il y avait beaucoup de sang.»

Samedi, la capitale syrienne avait été secouée par un double attentat qui a fait 74 morts. L'attaque avait été revendiquée par le Front Fateh al-Cham, l'ex-Al-Qaïda en Syrie. (ats/nxp)

Créé: 15.03.2017, 14h37

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Les plus partagés Monde