Mardi 20 août 2019 | Dernière mise à jour 13:44

Jeûne Imbroglio sur le début du ramadan en France

La Mosquée de Paris considère que le ramadan commence mercredi 10 juillet, désavouant le Conseil français du culte musulman, qui avait décrété que ce serait mardi.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le jeûne du ramadan de l’année hégirienne 1434 commence pour 1,3 milliards de musulmans. Selon la tradition, c'est l'observation à l’œil nu de la nouvelle lune qui signale le début du ramadan, le neuvième mois du calendrier musulman.

Durant le mois sacré, les fidèles s’abstiendront de manger, de boire, de fumer et d’avoir des relations sexuelles entre le lever et le coucher du soleil.

Une règle de calcul astronomique

Alors que la grande majorité des musulmans à travers le monde, y compris en Suisse, se prépare à commencer le ramadan le 10 juillet, le Conseil français du culte musulman (CFCM) avait fait le choix audacieux de fixer une date à l'avance, abandonnant l'observation empirique pour adopter une règle de calcul astronomique.

Dans l’hexagone, le ramadan avait débuté officiellement ce mardi, et ce afin que le mois sacré soit «mieux organisé», s'était réjoui Dalil Boubakeur, le nouveau président du CFCM, interrogé par l'AFP.

Des imams dans le désarroi

En milieu de journée mardi, le CFCM a cependant été désavoué par la commission théologique de la Mosquée de Paris. Le premier jour du jeûne a ainsi été fixé à mercredi, «la vision de la nouvelle lune s'étant avérée impossible à établir ni en France ni dans les pays musulmans», a expliqué la commission théologique dans un communiqué.

«Les mosquées nous ont appelé hier jusqu'à 01h00 du matin, les imams étaient dans le désarroi» a expliqué à l'AFP Djelloul Seddiki, responsable de la commission théologique de la Mosquée de Paris.

Malgré la confusion, le CFCM a maintenu sa position lundi soir, en réaffirmant dans un communiqué que le ramadan commencerait officiellement en France mardi. «Ils se sont trompés de calcul», a commenté M. Seddiki, à propos des instances dirigeantes du CFCM.

Choix polémique

Ce choix inédit ne faisait pas l’unanimité et divisait la communauté musulmane française, la plupart des fidèles préférant la méthode traditionnelle. De nombreuses mosquées n’avaient d’ailleurs pas suivi le CFCM, comme la Grande mosquée de Lyon.

«Auparavant, tout le monde attendait avec une certaine impatience la date et l'heure. On était tous réunis pour savoir quand ça allait commencer. Ensuite, le soir de l'annonce, les prières commençaient», rappelait le recteur de la Grande mosquée de Lyon, Kamel Kabtane, évoquant avec nostalgie ce «moment privilégié».

Sur sa page Facebook, la mosquée de Lyon avait confirmé cette information : «Après concertation [...] il a été décidé que le premier jour du ramadan sera le mercredi 10 juillet 2013. Cette décision a été prise en conformité avec le hadith du prophète (S.A.W) qui dit: jeunez à la vision de la lune et rompez à sa vision. Elle fait également suite à l’annonce faite par les pays musulmans qui, dans leur grande majorité, ont décidé que le début du ramadan sera fixé au 10 juillet 2013.» (afp/nxp)

Créé: 09.07.2013, 13h31

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.