Mardi 18 juin 2019 | Dernière mise à jour 18:59

Femmes évêques L’Eglise d'Angleterre dans le désarroi après l'échec du vote

Le rejet du projet d’ordination de femmes évêques dû à l’opposition d’une minorité traditionaliste a ravivé les divisions au sein de l’Eglise anglicane d’Angleterre.

Divisions ravivées au sein de l'Eglise anglicane.

Divisions ravivées au sein de l'Eglise anglicane. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La déception est grande et divise. De l’avis même de son chef, l’archevêque de Cantorbéry, cela va lui coûter une partie de sa «crédibilité».

Avalisée par les évêques et le clergé, la réforme a achoppé mardi soir sur des résistances au sein du collège des laïques. Au final, une minorité de 122 voix contre a suffi à bloquer le projet approuvé par 324 voix, suscitant mines consternées et larmes dans l’assemblée du synode général réuni depuis lundi à Londres.

«Nous avons, à la suite du vote d’hier, indubitablement perdu une certaine crédibilité auprès de la société», a asséné mercredi le primat de l’Eglise d’Angleterre, Rowan Williams, en s’adressant au synode à l’issue d’une réunion d’urgence des évêques sur cette question.

«Nous avons, à dire vrai, un gros travail d’explication à fournir», a-t-il averti. «Nous apparaissons aveugles à certaines tendances et priorités de cette société», a déploré le prélat, qui quitte ses fonctions en décembre.

Son successeur, l’actuel évêque de Durham Justin Welby, qui s’était également prononcé pour l’ordination de femmes évêques, a aussi parlé d’un «jour très sombre».

Entre déception et espoir

La déception était partagée par le Premier ministre David Cameron, qui s’est dit «attristé» par le vote, mercredi devant le Parlement, en se disant «à titre personnel un fervent partisan» de l’ordination de femmes évêques.

Certains dirigeants de l’Eglise d’Angleterre se voulaient cependant optimistes. «Il y aura des femmes évêques de mon vivant», assurait ainsi mercredi le numéro deux de l’Eglise d’Angleterre, l’archevêque de York, John Sentamu, qui juge que «le principe a été accepté».

Coup d’arrêt

«Dans les années à venir, le vote restera comme un terrible échec moral et politique», dénonce le Times. Rappelant que le gouverneur suprême de l’Eglise d’Angleterre était une femme, la reine, et que l’institution s’appuyait largement sur des femmes dans son fonctionnement quotidien, le journal estime que le synode a «causé un grave tort à la moitié de la population».

Le résultat du scrutin marque un coup d’arrêt dans le processus amorcé en 1992, quand l’Eglise avait approuvé la prêtrise des femmes, qui représentent aujourd’hui un tiers du clergé.

La décision a aussi déçu les progressistes au sein de la communauté anglicane mondiale, qui représente 85 millions de fidèles et dont le primat de l’Eglise d’Angleterre est le chef spirituel. (ats/afp/nxp)

Créé: 21.11.2012, 16h48

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.