Lundi 23 septembre 2019 | Dernière mise à jour 20:00

Mexique L'aéroport de Mexico bloqué par une manif'

Quelque 300 agents protestant contre la dissolution de la police fédérale ont bloqué vendredi l'aéroport de Mexico.

Les policiers ont barré l'accès au terminal 1 de l'aéroport de Mexico. (13 septembre 2019)

Les policiers ont barré l'accès au terminal 1 de l'aéroport de Mexico. (13 septembre 2019) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des centaines de policiers ont bloqué vendredi l'accès au principal terminal de l'aéroport de Mexico, le plus fréquenté d'Amérique latine, pour protester contre la dissolution de la police fédérale, selon des journalistes de l'AFP sur place.

Quelque 300 agents ont barré l'accès au terminal 1, d'où partent à la fois des vols nationaux et internationaux, pour protester contre la décision du président Andrés Manuel Lopez Obrador de supprimer la police fédérale mexicaine au profit d'une nouvelle force militarisée, baptisée Garde nationale.

Le blocage se poursuivait vendredi soir après plus de six heures de manifestation, entraînant un temps de transport additionnel de jusqu'à près de trois heures entre le centre de la capitale et l'aéroport. De nombreux passagers ont été obligés de parcourir les dernières centaines de mètres à pied en tirant leurs valises.

Avec 44,7 millions de passagers en 2017, l'aéroport international Benito Juarez de Mexico est le plus fréquenté d'Amérique latine, devant celui de Sao Paulo au Brésil. (afp/nxp)

Créé: 14.09.2019, 02h09

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.