Samedi 19 août 2017 | Dernière mise à jour 22:35

Tue l'amour L’Ouzbékistan annule la Saint-Valentin

A la place des festivités de la Saint-Valentin, les habitants d’Ouzbékistan pourront profiter de la lecture de poèmes d’un empereur du 16e siècle.

Des anti-Saint-Valentin, ici en Indonésie.

Des anti-Saint-Valentin, ici en Indonésie. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les autorités de l’Ouzbékistan n’ont visiblement pas envie de donner sa chance à l’amour. L’agence de presse russe RIA-Novisti relayée par l'Associated Press a cité de nombreux médias locaux selon qui la nation d’Asie Centrale a annulé des concerts et événements prévus pour la Saint-Valentin. A la place des réjouissances, les habitants du pays pourront profiter de lectures des poèmes d’un empereur mort au 16ème siècle.

Cette interdiction partielle des festivités amoureuses fait écho à un désamour de longue date entre l’Ouzbékistan et cette célébration. L’année dernière un journal avait décrit la Saint-Valentin comme «une force aux pouvoirs maléfiques qui cherche à mettre fin aux valeurs nationales.» Rien que ça.

Pourtant, de nombreuses personnes dans l’ancien bloc soviétique en Asie, malgré leur religion musulmane, prennent plaisir à célébrer une fête traditionnellement chrétienne. (Le Matin)

Créé: 24.01.2012, 16h59


Sondage

Faut-il établir une liste noire fédérale pour les éleveurs qui maltraitent les animaux?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.