Mercredi 11 décembre 2019 | Dernière mise à jour 02:31

Croissance La consommation énergétique mondiale en hausse de 40% d'ici à 2030

Cette croissance sera attribuable «presque entièrement» aux pays hors de l'OCDE. La demande des pays industrialisés devrait progresser de seulement 4% au total d'ici à 2030.

Le pétrole devrait voir son importance diminuer: la demande mondiale ne progressera en effet que de 0,7% par an d'ici à 2030.

Le pétrole devrait voir son importance diminuer: la demande mondiale ne progressera en effet que de 0,7% par an d'ici à 2030. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon) couvriront toujours en 2030 plus de 80% des besoins de la planète, ont estimé mercredi les économistes de BP.

«La demande d'énergie dans le monde devrait progresser de 2,0% par an sur la prochaine décennie (contre 2,5% sur les dix dernières années), et connaître ensuite une hausse ralentie de 1,6% par an entre 2020 et 2030», ont souligné les experts du géant pétrolier, dans un rapport de prospective.

Cette croissance sera attribuable «presque entièrement» aux pays hors de l'OCDE, puisque la demande des pays industrialisés devrait progresser de seulement 4% au total d'ici à 2030. Si la Chine verra sa consommation ralentir après 2020, la demande énergétique indienne devrait en revanche doubler d'ici à 2030.

Dans vingt ans, le monde restera dominé par les énergies fossiles, qui répondront à 81% de la demande planétaire (contre 86% aujourd'hui), la montée en puissance du gaz naturel compensant un recul des parts du charbon et de pétrole, selon le rapport de BP.

Sur la décennie 2010-2020, les besoins mondiaux supplémentaires pour la génération d'électricité seront assurés à 40% par un usage accru du charbon (première source d'énergie pour la Chine et l'Inde par exemple).

Inversion de tendance

Mais la tendance devrait s'inverser sur la décennie 2020-2030 puisque les énergies non-fossiles (nucléaire, hydro-électrique et autre renouvelables) représenteront 75% de la croissance de la production d'électricité, et le gaz environ 30%.

Le pétrole devrait, en revanche, voir son importance diminuer: la demande mondiale ne progressera en effet que de 0,7% par an d'ici à 2030. La demande totale d'hydrocarbures liquides (pétrole et biocarburants) ne croîtra que de 18% sur 20 ans pour atteindre 103 millions de barils par jour, estime BP.

«Le monde aura malgré tout besoin de trouver 16 millions de barils supplémentaires par jour et de remplacer la production en déclin des sources existantes», ce qui est notamment le cas des champs pétrolifères de la mer du Nord, avertit le rapport.

Dans ce contexte, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) devrait jouer un rôle majeur, en couvrant en 2030 quelque 46% de la production mondiale d'or noir, son plus haut niveau depuis la fin des années 1970, contre 42% actuellement.

Continent américain auto-suffisant

Le continent américain devrait pour sa part devenir «totalement auto-suffisant» sur le plan énergétique d'ici à 2030, grâce au développement des hydrocarbures non-conventionnels (gaz de schiste aux Etats-Unis, sables bitumineux au Canada) et à l'exploitation des champs de pétrole en eaux profondes au large du Brésil, anticipent les experts de BP.

Selon eux, les émissions de gaz à effet de serre devraient croître de 28% sur les deux prochaines décennies, et donc moins que la progression de la consommation d'énergie, grâce à l'usage de sources moins polluantes, dont le gaz naturel.

Les estimations de BP sont un peu plus généreuses que celles de l'Agence internationale de l'Energie (AIE), qui dans son principal scénario table sur une hausse de seulement 33,5% de la demande énergétique mondiale entre 2009 et 2030. Selon l'AIE, les énergies fossiles représenteront à cette date 76%. (ats/nxp)

Créé: 18.01.2012, 17h33

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.