Dimanche 21 juillet 2019 | Dernière mise à jour 18:49

Lisbonne Le Portugal refuse de légaliser le cannabis

Bien que l'usage de tous types de drogues soit décriminalisé, le Parlement portugais a rejeté des propositions de légalisation du cannabis récréatif.

En juillet dernier, le Parlement portugais avait autorisé l'usage thérapeutique des dérivés de cannabis.

En juillet dernier, le Parlement portugais avait autorisé l'usage thérapeutique des dérivés de cannabis. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Parlement portugais a rejeté vendredi deux propositions de loi visant à légaliser la consommation de cannabis à des fins récréatives, qui n'est actuellement autorisée que dans deux pays au monde, l'Uruguay et le Canada.

Les textes soumis par le Bloc de gauche (BE, extrême gauche) et le député du Parti des animaux et de la nature (PAN) n'ont recueilli que l'approbation que de ces élus et d'une vingtaine de députés socialistes.

La plupart des membres du groupe parlementaire socialiste se sont abstenus, tandis que l'opposition de droite et les communistes ont voté contre les deux propositions de loi. En juillet dernier, le Parlement portugais avait autorisé l'usage thérapeutique des dérivés de cannabis, rejoignant d'autres pays européens où la prescription de cannabis médical est déjà légale, tels que les Pays-Bas, l'Italie, la République tchèque, le Danemark ou l'Allemagne.

Cinq ans après l'Uruguay, le Canada est devenu en octobre dernier le second pays à légaliser le cannabis à des fins récréatives.

Le Portugal a décriminalisé l'usage de tous types de drogues en 2001, ce qui veut dire que leur consommation reste interdite mais n'est plus un crime passible de poursuites judiciaires.

Les consommateurs interpellés par la police doivent comparaître devant des «commissions de dissuasion de la toxicomanie» qui, sous la tutelle du ministère de la Santé, ont pour mission d'apporter une réponse adaptée à chaque personne, qu'il s'agisse d'un consommateur occasionnel ou d'un toxicomane. (afp/nxp)

Créé: 18.01.2019, 17h22

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.