Lundi 21 janvier 2019 | Dernière mise à jour 01:41

Nouveauté Le «burger impossible»: juteux, tendre, saignant et... végane

Une nouvelle viande sans viande vient d’être présentée à Las Vegas. Elle a littéralement bluffé et troublé ceux qui l’ont goûtée.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La société américaine Impossible Foods vient de présenter son Impossible Burger 2.0 au salon CES de Las Vegas. Et ce «burger impossible» végane deuxième génération semble avoir mis à peu près tout le monde d’accord: il ressemble à de la viande, se cuit comme de la viande, sent comme de la viande et a le goût de la viande. Ou en est tout cas extrêmement proche.

La première génération de l’Impossible Burger, disponible aux États-Unis depuis deux ans, divisait les gastronomes. Certains trouvaient le faux bœuf haché remarquable. D’autres disaient leur impression de «mâcher de la poussière»… Mais l’entreprise a continué et travaillé et ça a manifestement payé. Les journalistes ou spécialistes des nouvelles technologies qui ont goûté le burger au CES ont été bluffés.

«Juteux et savoureux»

La journaliste de CNET parle d’un «intérieur juteux et rose» et d’une fausse viande «tendre et savoureuse». Et estime que si elle n’avait pas été au courant, elle aurait été incapable de réaliser qu’elle ne mangeait pas du bœuf.

Son confrère de Gizmodo évoque un burger simplement délicieux. Et précise que, s’il a le choix, il prendra toujours du vrai bœuf. «Mais je ne le remarquerais peut-être pas si on me servait un Impossible Burger à la place», ajoute-t-il. Nicole Lee, de Engadget, a jugé le burger végane juteux avec une «texture simplement juste». Et note qu’il a juste un goût… de burger.

«Une impressionnante usurpation»

Seul Popular Science avance une petite réserve. Là, on parle aussi «d’une impressionnante usurpation de la vraie viande» qui pourrait même tromper les carnassiers. Mais probablement pas si le steak est seul: uniquement s’il est avec le pain, les accompagnements, la sauce.

Un dernier avis, étonnant, également publié par CNET, vient d’une femme végétarienne depuis dix ans. Elle a testé le produit de Impossible Foods sous forme de steak tartare. Elle l’a trouvé tellement proche de la viande, qu’elle ne veut plus manger, qu’elle a été littéralement «dégoûtée» et «écœurée»…

Une molécule présente dans le sang

Troublant. Mais de quoi est composé ce burger impossible? Il est avant tout fait de soja. Mais contient aussi de l’huile de tournesol ou de noix de coco, des protéines de pommes de terre, de l’amidon, des vitamines. Et un ingrédient «secret»: des molécules modifiées d’hème, qu’on trouve par exemple dans le sang. C’est cet ajout qui donne l’impression de saignant du burger végane.

En attendant de pouvoir juger sur pièce, l’Impossible Burger 2.0 a déjà réussi un exploit lors de cette Mecque de l’innovation qu’est le CES de Las Vegas. Celui de s’imposer, écrit «L’Express», comme «la vraie star du salon». (Le Matin)

Créé: 11.01.2019, 08h12

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters