Lundi 22 avril 2019 | Dernière mise à jour 23:29

Immigration clandestine Le corps d'un bébé repêché au large de la Libye

Après le naufrage d'une embarcation mardi, huit migrants sont portés disparus et un enfant a perdu la vie.

La Libye est un pays de destination et de transit vers les côtes européennes pour des milliers de migrants africains.

La Libye est un pays de destination et de transit vers les côtes européennes pour des milliers de migrants africains. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le cadavre d'un bébé a été repêché et au moins huit migrants sont portés disparus après le naufrage mardi de leur embarcation au large de la Libye, a indiqué un responsable libyen. Vingt-sept migrants étaient à bord de l'embarcation en bois qui a fait naufrage au large de la ville de Sabratha, à 70 km à l'ouest de la capitale Tripoli, selon Bassem al-Gharabli, chef du bureau local de la lutte contre l'immigration clandestine. Il a dit se baser sur le témoignage des 18 rescapés.

Les gardes-côtes libyens, alertés par des pêcheurs, ont secouru 18 migrants, dont 7 femmes, qui tentaient de traverser la Méditerranée vers les côtes italiennes, a-t-il ajouté sans être en mesure de préciser la nationalité des migrants. Le bureau de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) en Libye a précisé de son côté que 15 rescapés étaient hospitalisés. Certains d'entre eux souffrent de fractures, a-t-il précisé sur son compte Twitter.

Accords controversés

L'OIM a dit ne disposer d'«aucune estimation du nombre de migrants (qui étaient) à bord» de l'embarcation. La Libye est un pays de destination et de transit vers les côtes européennes pour des milliers de migrants africains. Des centaines d'entre eux meurent tous les ans en traversant dans des conditions extrêmes la Méditerranée vers l'Italie, située à 300 kilomètres des côtes libyennes, profitant de l'instabilité politique en Libye.

Mais grâce à des accords controversés conclus en Libye puis à la décision de Rome de fermer ses ports aux navires ayant secouru des migrants en mer, l'Italie a vu le nombre d'arrivées sur ses côtes chuter drastiquement à partir de mi-2017. Près de 350 migrants environ ont pu débarquer en Italie depuis le début de l'année, à comparer avec les 6161 pour la même période l'année dernière. (afp/nxp)

Créé: 19.03.2019, 14h27

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.